Football - Sion n’est plus retenu que par un fil
Publié

FootballSion n’est plus retenu que par un fil

Battus 3-1 à Lugano, les Valaisans doivent espérer un petit miracle pour finir au mieux barragistes.

par
Valentin Schnorck, Lugano
(Lugano)
Sion a souffert sous la pluie au Tessin face à Lugano. 

Sion a souffert sous la pluie au Tessin face à Lugano.

freshfocus

Kevin Fickentscher le malheureux. Irréprochable, même plus que de raison, le gardien sédunois à Lugano samedi. Et pourtant, totalement impuissant. Au Tessin, le FC Sion a capitulé. La Challenge League se promet à lui, et le portier n’a même pas le droit de s’en vouloir. Dans cette défaite 3-1 comme dans le naufrage du FC Sion, Fickentscher n’y est pas pour grand-chose. Reste à savoir s’il pourra contribuer à un ultime sauvetage, vendredi contre Bâle, où Sion devra faire mieux que Vaduz pour terminer barragiste.

En attendant, comme contre Lucerne (1-1), le gardien a repoussé l’échéance. A l’image de cette parade devant Mattia Bottani dès la 5e minute. Et surtout de ce penalty de Reto Ziegler qu’il a repoussé, concédé sur une faute de main de Zock. Mais Fickentscher n’est a priori pas seul sur le terrain. Et pourtant, il l’était lorsqu’il aurait fallu suivre son arrêt. Aucun Valaisan n’était là. Ziegler, lui l’ancien Sédunois, était prompt pour donner l’avantage aux joueurs de Maurizio Jacobacci (19e).

Et puis, lorsque la défense de Sion avait suivi, c’était en sa défaveur. Comme sur ce deuxième but, une transition luganaise rapide et directe, où Sabbatini envoyait Gerndt en profondeur, lequel centrait devant le but. Le premier à couper? Léo Lacroix, pour dévier la balle dans son propre but à la 44e minute.

Le coup de main du SFC

Sion devait avoir la tête dans le sac. Guillaume Hoarau avait eu l’une ou l’autre occasions de la tête, à chaque fois brillamment sorties par Baumann. Mais les Valaisans ne se battaient pas. Ou trop peu. Si bien que la réduction du score, intervenue juste avant la pause, pouvait presque paraître surprenante. Elle l’a été pour la défense tessinoise, dépassée par la longue balle de Musa Araz vers Gaëtan Karlen. Ce dernier centrait pour Matteo Tosetti, dont la reprise croisée était parfaite.

On était dans l’illusion. Ce Sion-là n’en faisait pas assez: les défenseurs défendaient, les attaquants attendaient qu’un ballon leur arrive, un peu par magie. Coupée en deux, incapable d’enflammer un match face à un adversaire qui en a fini avec sa saison, la formation valaisanne ne pouvait pas s’en sortir de la sorte. Même l’entrée de Serey Dié, pour apporter du caractère, n’allait pas changer la donne. Au contraire, c’est presque dans la foulée qu’Alexander Gerndt inscrivait le 3-1 dans la continuité d’une balle arrêtée.

Samedi, Sion n’a pas été une équipe qui voulait se sauver. Sa chance, c’est que Servette a décidé de lui donner un coup de main, en battant Vaduz. Alors, sachant que la 8e place est définitivement inatteignable, les Valaisans restent en vie encore quelques jours. Le temps d’espérer que les Liechtensteinois ne battront pas Zurich lors de la dernière journée. Et qu’eux feront mieux face à un Bâle assuré d’être deuxième. Il n’y a plus grand chose qui retient Sion en Super League.

Lugano - Sion 3-1 (2-1)

Cornaredo, 100 spectateurs.

Arbitre: M. Jaccottet. Buts: 19e Ziegler 1-0. 44e Lacroix (autogoal) 2-0. 46e Tosetti 2-1. 69e Gerndt 3-1.Lugano: Baumann; Lavanchy, Oss, Ziegler, Guerrero; Sabbatini, Covilo, Custodio; Lovric (67e Guidotti): Bottani (80e Bottani), Gerndt (91e Macek).Entraîneur: Maurizio Jacobacci.

Sion: Fickentscher; Cavaré, Lacroix (50e Theler), Ndoye, Iapichino (75e Uldrikis); Khasa (75e Grgic), Zock (64e Serey Dié), Araz, Tosetti; Karlen, Hoarau (64e Baltazar).Entraîneur: Marco Walker.

Notes: Lugano sans Abubakar, Daprelà, Kecskes et Maric (blessés). Sion sans Bamert, Doldur, Kabashi et Wesley (blessés).

Avertissements: 33e Zock. 35e Karlen. 41e Lacroix. 57e Guerrero. 71e Serey Dié. 87e Baumann. 93e Sabbatini.

Votre opinion