Valais - Sion, nouveau paradis suisse des surfeurs
Publié

ValaisSion, nouveau paradis suisse des surfeurs

Les vagues permanentes d’Alaïa Bay rouleront sous les planches de légendes du surf et amateurs en quête de sensations fortes, dès le premier mai en Valais.

par
Laura Juliano
Tournage: Yvan Golaz et François Melillo / Interview et montage: Laura Juliano

Le premier bassin de surf en Europe continentale dévoilera publiquement ses impressionnants rouleaux ce week-end à Sion (VS).

Alaïa Bay, qui tire son nom des ancestrales planches de surf hawaïennes, proposera plus de 300 vagues artificielles par heure mesurant jusqu’à 2 mètres de haut pour permettre aux amateurs d’apprendre et aux professionnels d’améliorer leur technique.

Une vague toutes les 10 secondes

«Étant un surfeur frustré de devoir partir chaque année loin de chez moi pour pratiquer ce sport cher à mon cœur, je me suis dit: pourquoi ne pas amener les vagues en Suisse?» C’est la réflexion que s’est faite Adam Bonvin, fondateur d’Alaïa, lorsqu’il a découvert la technologie développée par l’entreprise basque Wavegarden.

Une machine disposée au centre du bassin triangulaire de 8300 m² génère de nouvelles vagues toutes les 10 secondes, grâce à 46 moteurs dotés de panneaux oscillants. «La régularité des vagues permet de se concentrer sur la technique et il n’y a pas de temps d’attente, explique Fanny Bühlmann, surfeuse membre de l’équipe suisse. Pour s’entraîner, c’est juste incroyable!»

Pour 129 fr., les surfeurs indépendants pourront profiter d’une session d’une heure. Les débutants ne possédant pas de matériel en auront pour 149 fr.

La consommation d’un télésiège

Si les adeptes du surf trépignent, beaucoup s’interrogent sur la consommation énergétique mobilisée par une telle structure. «On est souvent comparé à ceux qui créent des pistes de ski à Dubaï, confie Adam Bonvin. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que l’eau n’est pas chauffée. Ce qui consomme de l’électricité, c’est la machine: on est à un peu moins de 400 kWh, soit l’équivalent d’un télésiège six places. On a fait le calcul, on est donc le 137e télésiège du pays, mais avec l’avantage d’amener une nouvelle discipline en Suisse.»

Et d’ajouter: «On est également certifiés «énergie hydraulique» par Romande Énergie: la structure est alimentée par l’énergie des barrages environnants en Valais afin de limiter l’impact écologique au maximum. Quant à notre bâtiment, il fonctionne en grande partie grâce à des panneaux solaires.»

Votre opinion

26 commentaires