Football: Sion prépare sa défense
Publié

FootballSion prépare sa défense

Avant d’affronter Liverpool, Didier Tholot et ses joueurs ont travaillé cet après-midi le repositionnement défensif.

par
Nicolas Jacquier
Martigny-Croix

C’est dans ses habituels «meubles», à savoir son stamm de la Porte d’Octodure et le terrain situé non loin, à Martigny-Croix, que le FC Sion s’est entraîné ce mardi après-midi.

Alors que la majorité des équipes helvétiques est déjà en vacances depuis dimanche, le club valaisan joue les prolongations. Deux rendez-vous capitaux l’attendent d’ici le 13 décembre, le premier dès jeudi soir avec la réception du FC Liverpool, nouveau leader de la poule B de Ligue Europa, un leader que Sion espère «renverser». Quant à savoir s’il en a réellement les capacités...

Salatic a écourté l’entraînement.

Sur un terrain demeuré dans l’ombre à cette période de l'année mais sous une température assez douce pour la saison (on annonce une météo clémente et 5° jeudi soir), la formation de Didier Tholot ne s’est pas éternisée sur place; ce n’était d’ailleurs pas le but.

Après l’échauffement, les Valaisans ont répété leurs gammes durant près de 30 minutes, principalement le déplacement du bloc défensif composé sans surprise de Pa Modou (à gauche), Ziegler, Lacroix et Zverotic (à droite), avec Salatic et Fernandes en milieux récupérateurs, soit l’alignement classique. Sifflet à la main et parfois en bouche, Tholot a parfois interrompu le jeu, souvent encouragé, toujours conseillé voire prévenu.

«Si on se retrouve à 3 contre 3 comme d’habitude, on est dans la m... jeudi, on est d’accord les gars?» A la fois paternaliste et proche de ses joueurs, le coach n’a eu cesse de mettre en place son dispositif défensif. Les transitions attaque-défense ont aussi été répétées. «Oui, c’est ça, voilà, on y est!»

Alors qu’Assifuah s’arrache, son entraîneur ne le lâche pas verbalement: «Allez, gamin...» Ménagés samedi en championnat, Ziegler et Kouassi ont pu participer à une séance de 70 minutes suivie par une petite dizaine de curieux. Seul Salatic (mollet) a dû écourter sa présence, essentiellement par mesure de précaution.

Moralité de ce dernier entraînement public avant jeudi soir: hormis un ballon perdu (dégagé dans la Dranse voisine), Sion paraît mûr pour l’exploit. Car c’est bien un exploit qu’il devra réaliser dans 48 heures face à Liverpool, un exploit qu’il avait déjà réussi lors du match aller à Anfield Road (1-1). C’était, il est vrai, face à un autre Liverpool...

Votre opinion