Football: Sion remporte le derby des amis sans convaincre

Publié

FootballSion remporte le derby des amis sans convaincre

À Yverdon, le visiteur valaisan a gagné sans vraiment séduire. Tramezzani a aligné deux équipes distinctes. Le club vaudois ne méritait pas de perdre.

par
Nicolas Jacquier
(Yverdon)
Gaëtan Karlen trompe Kevin Martin pour inscrire le deuxième but du FC Sion.

Gaëtan Karlen trompe Kevin Martin pour inscrire le deuxième but du FC Sion.

Claudio De Capitani/freshfocus

À quinze jours du coup d’envoi de la nouvelle saison, et alors même que les équipes sont encore en pleine période de préparation, qu’est-on en droit d’attendre d’un banal match amical? La question a accompagné mercredi en début de soirée les retrouvailles entre Yverdon et le FC Sion, deux clubs qui ont renforcé cet été leur collaboration à considérer la ligne privilégiée existant dorénavant entre Tourbillon et le stade municipal… Pour preuve, la présence dans les rangs vaudois de trois ex-Sédunois: Sandro Theler, Mauro Rodrigues et Théo Berdayes, tout frais débarqués de la Porte d’Octodure pour s’asseoir sur le banc des remplaçants au coup d’envoi.

En l’absence du nouveau No 1 Lindner, qui devrait effectuer ses débuts dans la cage valaisanne ce week-end, Safarikas et Fickentscher se sont succédé devant les filets. Après qu’Yverdon se soit déjà montré le plus entreprenant, notamment par le remuant Beyer sur son aile droite, le visiteur a ouvert le score sur une balle arrêtée. Benito a profité d’une erreur de placement de la défense vaudoise pour exploiter d’une subtile déviation un coup franc excentré de Baltazar (34e). Sion allait doubler la mise huit minutes plus tard quand Karlen, en position suspecte de hors-jeu au départ de l’action, a pu s’échapper pour s’en aller tromper Martin au premier poteau.

Sion emprunté

Tandis que Tramezzani, faisant tourner tout son effectif comme il en a pris l’habitude, lançait Sion II après la pause, Yverdon trouvait enfin la récompense de ses efforts lorsque Hautier profitait du manque de promptitude de la défense valaisanne pour transformer un centre de Koné (57e). S’il a parfois fait souffrir Sion, qu’il devait même clairement dominer en fin de partie, le club nord-vaudois ne devait jamais trouver la faille malgré plusieurs occasions d’égaliser.

À ce stade de la préparation des uns et des autres, il importe bien sûr d’éviter les raccourcis ou de chercher à tirer des enseignements définitifs. Mais sur ce que l’on a vu, le pensionnaire de Super League a souvent paru plus emprunté que son adversaire au niveau de la jouerie, ce qui n’est pas franchement une nouveauté.

Alors que Sion poursuivra sa préparation estivale ce samedi en accueillant le Dynamo Kiev à Savièse (19h), Yverdon recevra vendredi Grasshopper, actuellement en camp d’entraînement sur les hauteurs de Crans-Montana (coup d’envoi à 15h).

Yverdon - Sion 1-2 (0-2)

Stade municipal, 374 spectateurs. Arbitre: M. Huwiler.

Buts: 34e Benito 0-1, 42e Karlen 0-2, 57e Hauthier 1-2.

Yverdon: Martin; Sauthier, Hajrovic, Gétaz, Le Pogam; Fargues, Zock, Lusuena, Hautier; Beyer, Koné. Entraîneur: M. Schällibaum.

Sont entrés en 2e mi-temps pour Yverdon: A la 62e, M. Rodrigues, Theler, Kabacalman, Beleck, Malula et Sorensen. Jaquenoud, Rodriguez et Berdayes font leur apparition à la 75e.

Sion première mi-temps: Safarikas; Halabaku, Saintini, Benito, Machado; Zuffi; Chouaref, Baltazar, Aguilar, Clescenco; Karlen. Entraîneur: P. Tramezzani.

Sion deuxième mi-temps: Fickentscher; Lavanchy, Cavaré, Schmied, Iapichino; Grgic; Sio, Poha, Araz, Bua; Stojilkovic.

Notes: Yverdon sans Rodrigues, Ninte, Samardzic (blessés), ni Spycher et Kalezic (non convoqués). Sion sans Lindner (non convoqué), ni Itaitinga (blessé).

Ton opinion