Football - Sion se prend une nouvelle claque en Coupe
Publié

FootballSion se prend une nouvelle claque en Coupe

Quatre ans après avoir subi la loi de ce même SLO, les Valaisans ont coulé face à un adversaire épatant de jouerie et de maîtrise. Ils ont été humiliés 4-0 au stade des 16e de finale, ce qui en dit long sur l’étendue de la déroute.

par
Nicolas Jacquier
Les joueurs de Stade Lausanne-Ouchy exultent: ils se sont à nouveau offert le scalp de Sion en Coupe!

Les joueurs de Stade Lausanne-Ouchy exultent: ils se sont à nouveau offert le scalp de Sion en Coupe!

Pascal Muller/freshfocus

En retrouvant le SLO sur son chemin, Sion savait qu’il devait cette fois-ci être sur ses gardes et suffisamment concentré pour ne pas se saborder une seconde fois. Voici quatre ans, les Valaisans avaient déjà été piteusement éliminés de la Coupe au même stade de la compétition par le «petit» club vaudois, lequel évoluait alors en Promotion League. À l’époque, Sonny Kok avait inscrit en prolongation le but d’un exploit historique (2-1) réussi devant 1200 spectateurs réunis à Vidy, un exploit qui avait signifié le début de la fin pour Paolo Tramezzani, dont le premier passage à Tourbillon s’était achevé quelques semaines plus tard…

Au moment de retrouvailles déplacées à la Pontaise, Marco Walker n’a pas hésité à aligner au coup d’envoi une formation fortement remaniée, avec la promotion d’un nouveau capitaine - Tosetti - en l’absence de Fickentscher (annoncé légèrement touché) et Serey Die, relégué sur le banc en compagnie de Bua, Karlen et Hoarau. Un choix osé sinon inconsidéré qui allait rapidement se retourner contre lui, le visiteur se faisant l’auteur d’une première période calamiteuse, indigne de son prétendu statut de favori.

Après une alerte initiale survenue lorsque Cavaré «ajusta» son propre poteau avant que son gardien ne s’interpose sur la reprise de Laugeois (8e), Sion allait craquer à la suite d’une passe en retrait suicidaire et mal ajustée de Keita. Récupérant l’offrande avant Saintini, Chader pouvait s’en aller seul battre l’infortuné Fayulu, livré à lui-même comme trop souvent. Impliqué dans tous les bons coups, l’imprévisible No 69 devait faire très mal aux Valaisans. Après avoir testé à plusieurs reprises les poings de Fayulu, l’ancien attaquant de Clermont s’arrachait pour délivrer un caviar à Hadji (36e, 2-0). Alors que SLO jouait, régalant son public par la qualité du jeu proposé, Sion souffrait pour ne pas avoir pris la mesure du danger qui l’attendait. Avec en prime, une pauvreté affligeante dans ce qui devait tenir lieu d’actions.

L’impossible remontada

Alors que Christian Constantin allait s’isoler dans la tribune opposée en compagnie de son directeur sportif, son entraîneur procédait à un triple changement à la reprise, lançant notamment ses vieux briscards pour tenter l’impossible remontada. Peine perdue. Héritant du ballon suite à un duel aérien perdu par Schmied, Ajdini ne tremblait pas pour mettre Saintini dans le vent avant de régler à son avantage son arrivée solitaire. 3-0, il y a longtemps que la dynamique des forces s’était inversée. 3-0, puis 4-0 grâce au remplaçant Bayard se jouant de toute la défense, portier compris. En ce samedi de désolation pour Sion, l’équipe qui semblait évoluer dans l’élite helvétique évoluait en bleu.

Alors que le SLO, qui devait encore rater un penalty, n’a rien volé pour rééditer son exploit de 2017 dans des proportions encore plus impressionnantes, les Valaisans n’ont rien montré, affichant leur désamour avec la Coupe. On vantait un état d’esprit retrouvé, une solidarité sans faille, des joueurs enfin concernés; or on n’a rien vu de tout ceci.

SLO - Sion 4-0 (2-0)

Pontaise, 952 spectateurs.

Arbitre: M. Cibelli.

Buts: 13e Chader 1-0. 36e Hadji 2-0. 50e Ajdini 3-0. 88e Bayard 4-0.

SLO: Steffen; Kadima, Rüfli (58e Hajrulahu), Cueni; Aslani, Laugeois (58e Abdullah), Bamba (77e Lima), Hadzi; Ajdini (88e Hysenaj), Chader (58e Bayard); Hadji. Entraîneur: M. Kodro.

Sion: Fayulu; Cavaré, Saintini, Schmied, Marquinhos (44e Bua); Keita (64e Karlen), Zuffi (46e Serey Die); Tosetti (46e Berdayes), Grgic, Wesley; Stojilkovic (46e Hoarau). Entraîneur: M. Walker.

Notes: Sion sans Fickentscher, Ndoye, Araz, Baltazar (blessés). 90e: Hadji manque un pénalty.

Avertissements: 19e Chader. 72e Cavaré.

Votre opinion