20.09.2020 à 18:21

FootballSion s’incline à Saint-Gall et finit à 10

Comme en 2018 et 2019, le club valaisan a manqué sa reprise en étant dominé 1-0 au Kybunpark, suite à un but accordé par la VAR. Abdellaoui expulsé.

par
Nicolas Jacquier, Saint-Gall
Kwadwo Duah et Saint-Gall ont pris le dessus sur les Valaisans (ici Dennis Iapichino).

Kwadwo Duah et Saint-Gall ont pris le dessus sur les Valaisans (ici Dennis Iapichino).

Keystone

Avant le coup d’envoi, on guettait avec quelques curiosités la première composition de Fabio Grosso en championnat. Résultat? Face à une formation saint-galloise qui ne lui convient guère, Sion s’est éloigné de ses standards habituels, avec un alignement passablement chamboulé, marqué par les titularisations attendues de Serey Die et de Karlen, piaffant d’impatience depuis leurs arrivées à la fin mai - les deux Ex-Xamaxiens avaient été considérés par la Ligue comme non éligibles pour le bouclement de la saison précédente.

Six changements

Autres nouveaux visages dans le onze de départ valaisan: ceux de Iapichino (ex-Servette, débarqué durant la semaine écoulée) et de Martic (ex-Uni Craiova, en Roumanie), l’un et l’autre chargés d’animer les couloirs. Soit, à l’arrivée, pas moins de six changements par rapport à l’équipe qui avait arraché son maintien dans l’élite le 3 août, à la Praille (2-1 contre Servette).

Transférés vendredi passé, Guillaume Hoarau et Matteo Tosetti n’étaient pour leur part pas encore qualifiés, ce qui sera le cas samedi prochain lors de la réception d’YB.

Kabashi blessé

Après avoir rapidement perdu Kabashi sur blessure, obligeant Grosso à changer de système (passage à quatre en défense), Sion allait plutôt bien entrer dans son match. Avec de bonnes intentions, profitant aussi en cela de la vitesse du parfois trop altruiste Khasa, mais une conclusion trop déficiente. Comme lorsque Grgic ne put cadrer sa reprise (16e) ou lorsqu’il manqua quelques pointures à Patrick pour exploiter un impeccable service du No 29.

Peinant assez logiquement à trouver de nouveaux automatismes, Saint-Gall devait trouver l’ouverture alors que le visiteur semblait pouvoir maîtriser la pression locale. Il fallut pour cela un coup franc sévèrement accordé par M. Jaccottet – la «spécialité» du nouveau capitaine Quintilla, maître des balles arrêtées, sur l’essai duquel Fickentscher ne put que boxer l’envoi sur… Fazliji, sifflé à tort hors-jeu (Khasa coupant la ligne) et but refusé dans un premier temps. Après s’en être remis au verdict de la VAR, l’arbitre validait la réussite du défenseur central.

Sion méritait mieux

Sur l’engagement, Sion s’offrait alors sa meilleure occasion de la première période, le tir de Serey Die, pris depuis le rond central, obligeant Zigi à se détendre. Durant les sept (!) minutes d’arrêt de jeu, Patrick, pourtant idéalement placé, ne trouvait à son tour pas la cible. Rageant pour des visiteurs ne méritant pas, au vu de ce qu’ils avaient présenté jusque-là, de courir après le score…

La suite? Saint-Gall chercha le K.-O., qu’il faillit plusieurs fois obtenir, Sion à davantage s’exprimer en contres, ce qui fonctionna jusqu’à l’expulsion stupide d’Abdellaoui, un carton rouge dont l’origine remonte à une passe suicidaire - car pas assez appuyée - de Ndoye, obligeant son compère à commettre l’irréparable sur Guillemenot. Une sanction doublée d’un coup franc que Ruiz expédia sur le poteau (58e).

Optimiste ou pessimiste

Toujours en vie, Sion s’accrocha, dressa un mur rouge pour mieux spéculer en partant de loin. Cela faillit marcher mais l’échappée solitaire de Patrick ne devait rien donner (71e). Avant que Ndoye puis surtout Khasa (92e, frappe trop enlevée) ne manquent l’égalisation et d’offrir à ses couleurs le point du courage dans les arrêts de jeu.

Les pessimistes trouveront peut-être que Sion n’a rien montré de très rassurant, les plus optimistes estimeront à l’inverse que tout n’est pas à jeter. Ce qui est sûr, c’est que Fabio Grosso devra rapidement trouver des solutions pour rectifier le tir, ceci dès samedi et la venue du champion à Tourbillon. Il n’est jamais très bon de démarrer par une défaite.

Saint-Gall – Sion 1-0 (1-0)

Kybunpark, 1000 spectateurs.

Arbitre: M. Jaccottet.

But: 38e Fazliji 1-0.

Saint-Gall: Zigi; Kräuchi, Stergiou, Fazliji, Muheim; Görtler, Ribeiro (46e Kamberi), Quintilla, Stillhart (77e Staubli); Guillemenot (69e Youan), Duah (46e V. Ruiz). Entraîneur: P. Zeidler.

Sion: Fickentscher; Ndoye, Kabashi (12e Khasa), Abdellaoui; Martic, Serey Die, Grgic, Iapichino; Baltazar (60e J. Ruiz), Patrick (80e Uldrikis); Karlen (60e Itaitinga). Entraîneur: F. Grosso.

Notes: Saint-Gall sans Ajeti, Alves, Rüfli, Gonzalez, Babic, Lüchinger (blessés ou malades), Nuhu, Strübi, Campos, Abaz (pas convoqués). Sion sans Andersson, Bamert, Fortune, Doldur (blessés ou malades), Hoarau, Tosetti (pas qualifiés), ni Rossi, Zock, Cavaré, Vlasenko, Facchinetti, Rodrigues, Stojilkovic, Wakatsuki (choix de l’entraîneur). 10e: sortie sur blessure de Kabashi, touché dans un choc avec Guillemenot. 58e: coup franc de Ruiz sur le poteau.

Expulsion: 57e Abdellaoui (takle sur Guillemenot).

Avertissements: 18e Abdellaoui, 27e Zigi, 45e Martic.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
27 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IgniaciO

21.09.2020 à 20:25

Et ce 21 septembre, le président sédunois a terminé da peine pour l'agression sur Fringer il y a trois ans. Un article Nicolas?

Couci

21.09.2020 à 17:52

Le polo rose de CC la seule chose qui egayait le FC Fion hier..... ha ha ha

Cricrilechêne

21.09.2020 à 14:49

Faut dégraisser à sion, y a beaucoup trop de joueurs , mais pas la qualité.