Publié

EgypteSissi et Sabbahi seuls candidats à la présidentielle

Abdel Fattah al-Sissi et Hamdeen Sabbahi sont les deux seuls candidats à l'élection présidentielle en Egypte. L'élection se jouera en un seul tour.

1 / 28
Hamdeen Sabbahi (photo) et le maréchal al-Sissi sont les deux seuls candidats à la présidentielle égyptienne. (20 avril 2014)

Hamdeen Sabbahi (photo) et le maréchal al-Sissi sont les deux seuls candidats à la présidentielle égyptienne. (20 avril 2014)

Keystone
Le 30 mars 2014, la commission électorale annonce que l'élection présidentielle sera organisée les 26 et 27 mai prochains. Ici, dans les rues du Caire, un portrait géant du général Sissi, bien décidé à l'emporter.

Le 30 mars 2014, la commission électorale annonce que l'élection présidentielle sera organisée les 26 et 27 mai prochains. Ici, dans les rues du Caire, un portrait géant du général Sissi, bien décidé à l'emporter.

AFP
Le maréchal al-Sissi, nouvel homme fort d'Egypte, a confirmé sa candidature à la présidentielle.

Le maréchal al-Sissi, nouvel homme fort d'Egypte, a confirmé sa candidature à la présidentielle.

AFP

L'élection présidentielle en Egypte aura lieu les 26 et 27 mai, en un seul tour. Elle opposera l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi au leader de gauche Hamdeen Sabbahi, personne d'autre n'ayant fait acte de candidature au terme dimanche du délai imparti.

Abdel Fattah al-Sissi est donné largement vainqueur. Le maréchal de l'armée égyptienne jouit d'une immense popularité dans l'opinion publique, largement hostile aux islamistes. Il avait annoncé en juillet la destitution du président islamiste Mohamed Morsi.

Hamdeen Sabbahi, qui a soutenu l'éviction de Morsi, s'était hissé à la troisième place de la présidentielle de 2012, remportée par l'islamiste. Pour ce nouveau scrutin, il se présente comme l'homme de la «révolution», la révolte du début 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, face à l'armée qui tente de s'immiscer dans la politique.

«Deux candidats se sont présentés», a indiqué dimanche au cours d'une conférence de presse Abdel al-Aziz Salman, de la commission électorale en charge de la présidentielle. La liste définitive des candidats sera confirmée le 2 mai.

Les partisans islamistes du chef d'Etat destitué manifestent régulièrement. Ils bravent une répression qui a fait plus de 1400 morts et 15'000 arrestations.

(ats)

Votre opinion