02.10.2019 à 15:01

AthlétismeSix choses à savoir sur Mujinga Kambundji

La sprinteuse bernoise peut devenir ce mercredi soir la sixième médaillée mondiale de l'athlétisme suisse. La connaissez-vous bien?

von
Sport-Center
Mujinga Kambudji a rendez-vous avec l'histoire ce mercredi soir à Doha.

Mujinga Kambudji a rendez-vous avec l'histoire ce mercredi soir à Doha.

Keystone

Qualifiée pour la finale du 200m, la sprinteuse bernoise Mujinga Kambundji a rendez-vous avec l'histoire. Ce mercredi, à 21h35 et deux grosses dizaines de secondes, elle peut devenir la sixième Suissesse à monter sur le podium d'un championnat du monde d'arthlétisme. Mais savez-vous qui elle est vraiment? «LeMatin.ch» vous propose de la découvrir à travers six anecdotes que vous ignoriez peut-être.

----------

1. Elle est la 2e de 4 sœurs

Mujinga Kambudji est née le 17 juin 1992 à Berne. Elle est la fille de Safuka Kambudji, un Congolais arrivé en Suisse il y a 43 ans, et de Ruth, une Bernoise pure souche. Mujinga, 27 ans aujourd'hui, est la deuxième des quatre filles Kambundji. L'aînée, Kaluanda, a 28 ans, Muswama en a 23 et Ditaji vient de souffler ses 17 bougies. Toutes les quatre ont fait (ou font encore) de l'athlétisme, et la petite dernière est en train de battre tous les records de précocité. Mais Ditaji n'est pas une sprinteuse pure: elle brille également sur 100m haies et en heptatlon. Mujinga avait dit à quel point ses sœurs comptaient pour elle dans la chronique qu'elle tient pour «Le Matin-Dimanche».

----------

2. Elle a couru pieds nus lors de sa première course

Alors qu'elles n'avaient que 8 et 7 ans, Kaluanda et Mujinga Kambudji ont toutes les deux terminé à la deuxième place de leur catégorie d'âge lors de «La plus rapide de Berne», une course pour écoliers. Précision importante: elles ont couru pieds nus ce jour-là! «Elles trouvaient que c'était plus léger, dira la maman Ruth à «La Liberté». Et elles nous avaient fait promettre de ne pas les filmer.» Première course et premier podium pour les sœurs Kambundji, dont le potentiel avait été décelé par un enseignant de leur école. Deux ans plus tard, Mujinga recevait sa première paire de «pointes» et s'inscrivait au ST Berne.

----------

3. Elle est la Suissesse la plus rapide de l'histoire

Mujinga Kambundji est bel et bien la Suissesse la plus rapide de l'histoire. Elle est en effet détentrice des records de Suisse du 100m (10''95 le 13 juillet 2018 à Zofingue), du 200m (22''26 le 24 août dernier à Bâle) et du relais 4 x 100m (avec Ajla Del Ponte, Sarah Atcho et Salomé Kora, 42''29 le 5 juillet 2018 à Lausanne). Si, ce mercredi soir, Mujinga Kambundji devait rééditer le temps de son record de Suisse, elle ne se situerait qu'à dix centièmes de seconde du temps réalisé en demi-finale par la grande favorite, la Britannique Dina Asher-Smith (22’’16).

----------

4. Elle s'entraîne régulièrement à Londres

Mujinga Kambundji avait défrayé la chronique en mars 2016, lorsqu'elle avait claqué la porte du relais 4 x 100m. En froid avec l'entraîneur Laurent Meuwly, elle expliquait dans un communiqué de Swiss Athletics qu'il y avait «une grande divergence entre le point de vue du coach du relais et le mien». Elle avait fait sa réapparition dans le relais en décembre 2016, au départ de Meuwly. Kambundji, qui s'était signalée à l'attention bien malgré elle lors des Européens de Zurich en 2014 - elle avait laissé tomber le témoin au départ de la finale -, s'entraîne régulièrement à Londres depuis octobre dernier, sous la direction de son nouvel entraîneur Steve Fudge.

----------

5. Elle a 38'000 followers sur Instagram

Mujinga Kambundji n'est pas à proprement parler une star des réseaux sociaux. Si l'athlète bernoise compte 38'000 followers sur Instagram, elle n'a que 18'000 abonnés sur Facebook et seulement 1150 sur Twitter. Elle n'a cependant pas oublié de demander le soutien de tout le pays en vue de sa finale de ce mercredi soir.

----------

6. Elle peut devenir la sixième médaillée mondiale de Suisse

Mujinga Kambundji peut devenir ce mercredi soir la sixième médaillée suisse de l'histoire à des championnats du monde. Mais elle serait la première sprinteuse à monter sur un podium mondial. Les cinq Suisses qui l'ont précédée sont: Werner Günthör (lancer du poids, 3 x or en 1987 à Rome, en 1991 à Tokyo et en 1993 à Stuttgart), André Bucher (800m, or en 2001 à Edmonton), Viktor Röthlin (marathon, bronze en 2007 à Osaka), Marcel Schelbert (400m haies, bronze en 1999 à Séville) et Anita Weyermann (1500m, bronze en 1997 à Athènes).

Renaud Tschoumy

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!