Actualisé

AfghanistanSix personnes tuées par un attentat suicide de l'EI

L'explosion s'est produite dans le périmètre du Ministère de la défense, à Kaboul. On déplore aussi dix blessés.

Ce qui reste du véhicule visé, mercredi matin, par cet attentat.

Ce qui reste du véhicule visé, mercredi matin, par cet attentat.

AP, Keystone

Une attaque visant un minibus officiel a fait au moins six morts et dix blessés, mercredi matin. Cet attentat suicide s'est produit près du Ministère de la défense à Kaboul, en Afghanistan, et a été revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique (EI).

«Un kamikaze à pied a attaqué un véhicule des forces de sécurité au centre de Kaboul», a déclaré à l'AFP Sediq Sediqqi, porte-parole du ministère de l'Intérieur. L'attaque a tué cinq civils et un responsable de l'armée et blessé dix autres personnes, a-t-il dit, revoyant en hausse un précédent bilan de quatre morts et une dizaine de blessés.

Selon une autre source gouvernementale, le véhicule appartenait au service de protection des personnalités.

L'attentat a été revendiqué par la «Province de Khorasan», considérée comme la branche de l'EI pour l'Afghanistan et le Pakistan, a rapporté le centre de surveillance des mouvements djihadistes SITE. Elle visait des responsables afghans du renseignement.

Kaboul n'avait pas connu d'attentats majeurs depuis une série de trois attaques début septembre, qui avaient causé la mort de 41 personnes en 24 heures.

Mais les explosions y demeurent fréquentes, souvent opérées au moyen de petites bombes magnétiques collées sous les voitures de personnalités ou de membres des services de sécurité.

Certaines ambassades occidentales ont multiplié les alertes ces derniers jours mettant en garde contre un risque élevé d'attentats-suicide et à la voiture piégée.

Samedi, la base de Bagram, la principale des forces américaines en Afghanistan, à 50 km au nord de Kaboul, a été visée par un attentat-suicide qui a tué quatre soldats américains et fait 16 blessés.

L'opération a été revendiquée par les talibans, comme l'attaque du consulat allemand à Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays, survenue jeudi soir.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!