Football - SLO - Xamax, un derby sans vainqueur et sans jeu
Publié

FootballSLO - Xamax, un derby sans vainqueur et sans jeu

Le match aller avait débouché sur un spectacle grandiose. Le retour sur l’un des matches les plus tristes de la saison. Stade-Lausanne et Neuchâtel se sont séparés sans but vendredi à la Pontaise.

par
Florian Vaney
(Lausanne)
Pas beaucoup de travail pour le portier du SLO, Justin Hammel.

Pas beaucoup de travail pour le portier du SLO, Justin Hammel.

freshfocus

Une pique bien placée la veille du match, la réponse adéquate dans la foulée et le mot de la fin à une heure du coup d’envoi. Dans un bon esprit, ça s’est allumé sur les réseaux entre Stade-Lausanne et Neuchâtel avant le derby de vendredi. Le SLO s’est réapproprié le fameux «On ne confond pas la F1 et le karting» à la sauce Binotto, les Neuchâtelois ont rétorqué par un sympathique visuel de Raphaël Nuzzolo chassant le lion et l’épisode s’est conclu par la publication de la «grille de départ» format composition d’équipe des Vaudois. Rivalité correcte, background entre les matches: tout juste. C’aurait été encore mieux d’assurer sur le terrain ensuite.

Le match avait pourtant débuté sur des bases connues. Patrick Rochat, le célèbre speaker des Plaines du Loup, rappelant aux supporters présents que les engins pyrotechniques sont interdits. Cinq jours après le show très coloré du duel entre le Lausanne-Sport et Servette, la voix de la Blécherette n’avait pas à s’inventer un nouveau refrain.

La suite, c’est cette première mi-temps indescriptible. Dans le mauvais sens du terme. Il y a une semaine contre Yverdon, Xamax avait adapté son dispositif à la pause, optant pour un miroir, histoire d’annuler les forces nord-vaudoises. Cette fois, le miroir a été posé dès le départ, et a tout annulé sur son passage. 45 minutes avant la première action stadiste, 63 avant que Justin Hammel, le portier local, ne frissonne enfin: triste, et tellement décevant après le récital du match aller.

Il y a tout de même eu à sourire à la Pontaise: lorsque les acteurs appelaient au «calme» pour ne pas précipiter le jeu alors que la rencontre n’a jamais décollé. Stade a mis un peu plus de pression en fin de partie, c’est vrai, mais vu que le match nul convenait à tout le monde dès le coup d’envoi, la rébellion s’est vite arrêtée. On mentionnera peut-être simplement la prestation d’Andy Laugeois, au-dessus du lot vendredi.

Dans ces cas-là, les regards se posent sur les absents. Le malheureux Mike Gomes d’abord, parti à l’hôpital après un choc à la tête en début de seconde période. Mais surtout ceux qu’on n’a pas vus à la Pontaise. Dans les rangs de Xamax, Maren Haile-Selassie. L’ailier est en partance pour Lugano, cela se confirme. Sa visite médicale serait prévue la semaine prochaine, la signature de son contrat suivrait. Pas impossible qu’on ne le revoie plus avec le maillot rouge et noir sur les épaules. En tout cas, son club n’a pas pris le risque de l’aligner vendredi.

Il a manqué de folie dans ce derby. Le genre d’éléments que savent provoquer Sofyan Chader et Zachary Hadji. Sauf que les deux Lausannois sont blessés, et que la situation du premier nommé s’est largement détériorée depuis son arrivée fracassante. Beaucoup moins de temps de jeu pour le numéro 69, ce qui veut aussi dire moins de spontanéité pour le SLO. Des Lausannois qui peuvent à l’inverse faire valoir leur solidité et leur capacité à ne pas prendre de buts à domicile. Un choix assumé.

Stade Lausanne Ouchy - Neuchâtel Xamax 0-0

La Pontaise, 652 spectateurs. Arbitre: Johannes von Mandach.

SLO: Hammel; Kadima (60e Cueni), Hajrulahu, Pos; Asllani (60e Abdallah), Abdullah, Laugeois (77e Bamba), Qarri (77e Hadzi); Bayard (84e Hysenaj), Ajdini; Labeau. Entraîneur: Meho Kodro.

Xamax: Guivarch; Epitaux, Djuric, Berisha; Gomes (49e Ouattara), Pasche (43e Veloso), Beloko, Tavares; Gazzetta (49e Hammerich); Mafouta (74e Nuzzolo), Lahiouel. Entraîneur: Andrea Binotto.

Avertissements: Beloko (11e, jeu dur), Lahiouel (21e, jeu dur), Kadima (27e, jeu dur), Abdullah (46e, antijeu), Epitaux (83e, jeu dur), Cueni (86e, jeu dur).

Yverdon reste au contact

Yverdon a remporté une victoire importante, vendredi soir, contre Schaffhouse (2-1). Les trois points permettent aux Vaudois de rester au contact. Même s'ils ne sont qu'avant-derniers, les Yverdonnois, avec 21 points, ne comptent que cinq longueurs de retard sur le leader, Winterthour (26).

C'est d'abord le visiteur Prtajin qui a tout fait en ouvrant la marque contre son camp pour YS (20e) et en égalisant pour les siens (68e). C'est Le Pogam qui a donné la victoire aux hommes d'Uli Forte, à la 73e.

L'autre rencontre de la soirée a vu Aarau s'imposer contre Winterthour 2-0.

Votre opinion