Japon: Solar Impulse 2, réparé, attend une météo favorable
Publié

JaponSolar Impulse 2, réparé, attend une météo favorable

L'avion solaire Solar Impulse 2 attend beaucoup de la météo pour poursuivre ce périlleux tour du monde.

1 / 44
Solar Impulse 2 est réparé mais il attend toujours une fenêtre météo favorable pour repartir. (11 juin 2015)

Solar Impulse 2 est réparé mais il attend toujours une fenêtre météo favorable pour repartir. (11 juin 2015)

Keystone
L'avion Solar Impulse 2 attendait toujours ce mardi 2 juin de reprendre les airs vers Hawaï, mais l'attente sur le tarmac de Nagoya pourrait se prolonger en raison d'une météo capricieuse.

L'avion Solar Impulse 2 attendait toujours ce mardi 2 juin de reprendre les airs vers Hawaï, mais l'attente sur le tarmac de Nagoya pourrait se prolonger en raison d'une météo capricieuse.

AFP
«Solar Impulse 2» a dû modifier sa destination en raison des conditions météo: ce sera Nagoya, au Japon, au lieu d'Hawaï aux Etats-Unis. L'avion solaire a bien atterri à Nagoya, à près de 11 heures de là en avion de ligne, vers 16h50 heure suisse, ce lundi 1er juin 2015. C'est la plus longue distance que l'avion révolutionnaire de Bertrand Piccard ait jamais réalisé jusque-là. (lundi 1er juin 2015)

«Solar Impulse 2» a dû modifier sa destination en raison des conditions météo: ce sera Nagoya, au Japon, au lieu d'Hawaï aux Etats-Unis. L'avion solaire a bien atterri à Nagoya, à près de 11 heures de là en avion de ligne, vers 16h50 heure suisse, ce lundi 1er juin 2015. C'est la plus longue distance que l'avion révolutionnaire de Bertrand Piccard ait jamais réalisé jusque-là. (lundi 1er juin 2015)

Capture d'écran Twitter

Solar Impulse 2, contraint de faire une escale au Japon où le mauvais temps l'a endommagé, est désormais réparé mais il attend toujours à Nagoya (centre du pays) où il est stationné depuis une dizaine de jours.

Il avait décollé de Nankin (est de la Chine) en direction de Hawaï mais avait dû renoncer à poursuivre son vol en raison d'un front nuageux infranchissable.

Des techniciens se sont affairés jusqu'à mercredi pour remettre en état un aileron abîmé lorsque l'appareil attendait sur le tarmac sa tente de protection arrivée 24 heures après lui à Nagoya.

Bonbonnes de gaz remplies

«Solar Impulse est prêt», a déclaré ce jeudi 11 juin une porte-parole du vol, Elke Neumann.

«Les bonbonnes d'oxygène dans le cockpit sont sur le point d'être remplies» dans la perspective du départ, ont par ailleurs précisé les organisateurs sur leur compte Twitter.

Mais c'est la météorologie qui dictera la date de départ pour une étape vers Hawaï qui devrait durer cinq jours et autant de nuits avec un seul pilote à bord, André Borschberg. Ce dernier commande Solar Impulse 2 en alternance avec son complice Bertrand Piccard.

«Nous essayons de trouver une fenêtre» de temps clément, non seulement pour décoller mais aussi pour tout le parcours jusqu'à Hawaï, a précisé la porte-parole.

La météo idéale ne se présentera vraisemblablement pas avant le début de la semaine prochaine, au plus tôt, selon Mme Neumann.

Défit technologique

La saison des pluies a déjà commencé au Japon et devrait se prolonger encore plusieurs semaines.

Solar Impulse 2, avion aux ailes couvertes de cellules photovoltaïques, avait déjà été bloqué précédemment plus d'un mois en Chine par de mauvaises conditions climatiques.

Il était parti le 9 mars d'Abou Dhabi pour un tour du monde de 35'000 kilomètres, à la fois défi technologique et exploit aéronautique.

(AFP)

Votre opinion