Publié

Avion solaireSolar Impulse: le départ reporté à mercredi

Le mauvais temps empêche Solar Impulse de décoller mardi comme prévu pour la troisième étape de son tour du monde.

1 / 99
Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Keystone
L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant.  (26 juillet 2016)

L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant. (26 juillet 2016)

AFP
Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge.  (26 juillet 2016)

Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge. (26 juillet 2016)

AFP

L'avion solaire imaginé par Bertrand Piccard et André Borschberg ne devrait quitter Ahmedabad que mercredi pour Varanasi (Bénarès).

Ce nouveau report est dû au brouillard, a indiqué le lundi 16 mars l'équipe de Solar Impulse sur les réseaux sociaux. L'appareil révolutionnaire aurait dû initialement repartir dimanche, mais en a été empêché par le mauvais temps.

Un responsable de l'aéroport d'Ahmedabad avait indiqué samedi que «les niveaux d'humidité sont actuellement plus élevés que d'habitude à cette période de l'année». Après un bref arrêt dans la ville sainte de Varanasi, l'appareil repartira jeudi pour Mandalay, en Birmanie.

En réalisant un tour du monde, les deux Suisses à l'origine du projet veulent démontrer que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent d'accomplir des choses considérées jusqu'ici comme «impossibles».

(ats)

Ton opinion