19.06.2016 à 15:10

SuisseSolar Impulse va entamer la traversée de l'Atlantique

L'avion solaire doit décoller à 8h00 lundi en direction de Séville pour un vol de 90 heures.

1 / 99
Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Keystone
L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant.  (26 juillet 2016)

L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant. (26 juillet 2016)

AFP
Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge.  (26 juillet 2016)

Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge. (26 juillet 2016)

AFP

Solar Impulse doit entamer lundi la traversée de l'Atlantique. Neuf jours après son survol de la statue de la Liberté et son arrivée à New York, l'avion solaire repartira en direction Séville, a annoncé dimanche l'équipe suisse sur son site internet.

Le décollage est prévu à 02h00 locales (08h00 suisses), précise Solar Impulse. C'est le Vaudois Bertrand Piccard qui sera aux commandes pour ce vol de 90 heures, le plus long prévu cette année. En juillet dernier, André Borschberg avait volé durant plus de 120 heures entre le Japon et Hawaï, un record.

Nouveau projet

Solar Impulse illustre une nouvelle liberté encore à conquérir, celle de «devenir indépendant des carburants fossiles et de la pollution», avait déclaré Bertrand Piccard lors dans une conférence de presse quelques heures après l'atterrissage à New York. Selon lui, «la technologie existe pour permettre à tous de mener une vie saine».

Après la traversée de l'Atlantique, Solar Impulse devra rejoindre Abou Dhabi pour boucler le tour du monde qu'il a entamé le 9 mars 2015.

Propulsé par des hélices fonctionnant grâce à l'énergie fournie par ses plus de 17'000 cellules photovoltaïques, Solar Impulse avance généralement à un peu moins de 50 km/h, même s'il peut aller jusqu'à doubler sa vitesse lorsqu'il est en pleine exposition au soleil.

Les tweets de Solar Impulse 2

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!