«Soleil de plomb et forte chaleur»

Publié

Météo«Soleil de plomb et forte chaleur»

La cap des 35 degrés sera atteint cet après-midi à Genève, Sion ou encore Sierre. En France les 40 degrés seront franchis sur le Sud-Ouest.

1 / 2
En suisse, les maximales s’établiront entre 32 et 34 degrés sur le plateau mais atteindront 35 degrés à Genève, Sion voire Sierre.

En suisse, les maximales s’établiront entre 32 et 34 degrés sur le plateau mais atteindront 35 degrés à Genève, Sion voire Sierre.

Meteonews.tv
Vague de chaleur sur l’Europe.

Vague de chaleur sur l’Europe.

Meteonews.tv

Une vague de chaleur frappe l’Europe ce mercredi, annonce Meteonews.tv. En Suisse, le cap des 35 degrés sera atteint à Genève, Sion ou encore Sierre alors que les maximales s’établiront entre 32 et 34 degrés sur le plateau. Mais le véritable pic de chaleur est attendu pour demain, jeudi, avec des maximales de 36 voire 37 degrés.

En France, ce sera pire. Le pays entre dans le dur du troisième épisode caniculaire enregistré depuis juin, avec des températures qui pourraient atteindre jusqu’à 40 °C dans le Sud-Ouest, prédit Météo-France. Il fera aussi chaud la nuit et «les températures minimales supérieures à 20 °C commenceront à se généraliser», a fait savoir Olivier Caumont, responsable de permanence.

Cette vague de chaleur sera plus courte que la précédente, prévoit toujours Météo-France sans se prononcer sur le moment où elle prendra fin. La dernière en date a pris fin le 25 juillet et a duré 14 jours, ne laissant que quelques jours pour respirer un peu.

«On est inquiet»

«On est inquiet par ces répétitions rapprochées de vague de chaleur», qui «ne permettent pas à des organismes de revenir à un fonctionnement normal», a expliqué Isabelle Bonmarin de Santé publique France (SPF) lors du point presse.

«On s’attend à une surmortalité dès qu’on passe en canicule (…) et notamment les 75 ans et plus», a ajouté son collègue Robin Lagarrigue, indiquant qu’un «bilan sera fait à la rentrée, en septembre».

Sécheresse record

Par ailleurs, «on est en situation de sécheresse record pour l’humidité des sols depuis le 17 juillet au niveau national», a indiqué Jean-Michel Soubeyroux, climatologue chez Météo-France.

«En ce début août, les sols sont donc encore plus secs qu’ils ne l’étaient à la même date en 1976 et en 2003. D’ici le milieu du mois d’août, il est probable que cette situation s’aggrave encore, et que le record absolu de sécheresse des sols superficiels qui date de 2003 soit battu», précise Météo-France.

«On ne voit pas de sortie dans l’immédiat à cette situation de sécheresse. (…) Il faudrait un mois de précipitations excédentaires avant de retrouver une situation normale», a estimé Jean-Michel Soubeyroux.

(lematin.ch/AFP)

Ton opinion

11 commentaires