Cyclisme - Tour de Romandie: Soler rayonne, Küng et Dennis tombent
Publié

CyclismeTour de Romandie: Soler rayonne, Küng et Dennis tombent

L’Espagnol Marc Soler a remporté la 3e étape autour d’Estavayer. Il a pris le maillot jaune à Rohan Dennis, qui a chuté comme Stefan Küng.

par
Robin Carrel
(Estavayer-le-Lac)
Marc Soler a fait coup double à Estavayer.

Marc Soler a fait coup double à Estavayer.

AFP

La traditionnelle pluie de la boucle romande n’a cette fois pas porté chance à Stefan Küng, qui l’appelait pourtant de ses vœux. Le champion de Suisse est allé au sol à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée et a perdu toutes ses illusions en mettant les roues sur une ligne blanche. Derrière, l’Espagnol Marc Soler a fait coup double en costaud.

Le coureur de la formation Movistar a fait la différence dans les derniers hectomètres de l’ultime bosse de 3e catégorie de cette journée dantesque. Soler a réussi à garder son avantage après les quelque sept derniers kilomètres en descente vers la cité staviacoise. Le Danois Magnus Cort Nielsen et le Slovaque Peter Sagan ont complété le podium, 22 secondes derrière. Très attendu, Marc Hirschi a fini dans le même groupe et grimpé à la 5e place du général. Le Bernois a conservé son maillot blanc de meilleur jeune.

Chutes de poids

Il n’y avait pas eu de Suisses échappés la veille en direction de St-Imier et les coureurs locaux se sont repris vendredi. Le Britannique Charlie Quarterman, les Belges Sander Armée et Kobe Goosens, ainsi que les Helvètes Johan Jacobs, Mathias Reutimann, Stefan Bissegger et Stefan Küng sont partis tôt dans la journée et ont passé la majorité du parcours en tête de course. Forcément, vu le CV des fuyards, le peloton les a gardés à portée de fusil.

Goosens, Küng, Bissegger et Jacobs sont ceux qui ont tenu le plus longtemps à l’avant. Ils avaient encore un bénéfice de deux minutes par rapport au peloton à 30 kilomètres de l’arrivée et ont forcément commencé à y croire, d’autant plus que les équipes de sprinters ont laissé les seuls Ineos de l’ancien maillot jaune Rohan Dennis travailler longtemps derrière.

Küng semblait pouvoir alors jouer la victoire, mais le Thurgovien est tombé. Dennis, lui aussi, a tâté du bitume quelques kilomètres plus loin, sous les trombes d’eau de la Broye fribourgeoise. L’Australien a ainsi été obligé de céder son paletot de leader. Il n’était toutefois pas l’option No 1 de la formation britannique, qui comptera surtout sur Geraint Thomas samedi en Valais.

Deux heures plus tôt

Samedi, l’étape-reine de cette 74e édition de la boucle romande devrait pouvoir arriver à Thyon 2000 comme prévu. Mais pour ce faire, les organisateurs ont dû avancer le départ de deux heures, afin d’éviter la neige, que Météosuisse annonce pour 1500 mètres d’altitude en fin de journée. Et comme l’arrivée dans la station valaisanne est tracée à 2090 mètres…

Le parcours prévu initialement devrait être respecté et le plan B rester dans les cartons. Ainsi, les grimpeurs auront la part belle, eux qui devront gravir la montée vers Chamoson (2 km à 7,3%), celle vers Anzère (14,6 km à 7%), en direction de Lens (3,5 km à 6,5%), avant le final de feu avec au programme les deux cols de première catégorie vers Suen (13,6 km à 6,8%) et la première arrivée de la saison à plus de 2000 mètres jugée à Thyon (20,8 km à 7,6%).

Votre opinion