Hockey sur glace: Solide et séduisant, Lausanne s’offre le duel des Lions

Publié

Hockey sur glaceSolide et séduisant, Lausanne s’offre le duel des Lions

La formation dirigée par Geoff Ward a logiquement pris le meilleur sur Zurich (2-0) samedi soir à la Vaudoise aréna, en National League.

par
Chris Geiger
Le Lausannois Aurelien Marti (à droite) prend le meilleur sur le Zurichois Lucas Wallmark.

Le Lausannois Aurelien Marti (à droite) prend le meilleur sur le Zurichois Lucas Wallmark.

Freshfocus

Lausanne est donc parvenu à rebondir. 24 heures après avoir laissé échapper une victoire qui semblait lui tendre les bras à Rapperswil, la formation de Geoff Ward s’est imposée avec la manière face à Zurich (2-0) samedi soir à la Vaudoise aréna. Elle a mis par la même occasion un terme à sa série négative de trois défaites à domicile (Kloten, Fribourg, Bienne). Avec ces trois points inattendus décrochés face aux finalistes des derniers play-off, les Lions vont pouvoir passer la semaine prochaine, dédiée aux équipes nationales, plus sereinement. 

Le LHC, qui enregistrait les retours de Punnenovs, Sidler, Bozon et Emmerton au sein de son alignement, a livré une prestation convaincante face à une formation zurichoise trop longtemps en demi-teinte pour espérer une meilleure issue. 

Les Vaudois ont d’abord joué de malchance, comme trop souvent depuis le début de la saison. Car Audette (10e), Riat (14e) et Kovacs (26e) ont tous les trois trouvé les montants de la cage gardée par Hrubec, alors que Sekac (8e) a vu son essai être sauvé sur la ligne par un défenseur adverse. Mais les Lausannois ne se sont pas laissés décourager et ont logiquement fini par battre le portier tchèque.

Punnenovs s’érige en muraille

La solution est venue de la canne du tant décrié Kenins (36e, 1-0), qui a profité d’un bon travail préparatoire de Bozon pour s’avancer dans le slot et glisser la rondelle au premier poteau. Dans la foulée, Gernat (38e, 2-0) a doublé la mise d’un magnifique tir du poignet depuis la ligne bleue.

Les Lions, privés de Panik (suspendu), ont construit leur succès en ne concédant que peu de tirs à l’armada zurichoise. Et lorsque cette dernière est tout de même parvenue à se montrer dangereuse, l’intraitable Punnenovs a su s’interposer brillamment. Le gardien letton à licence suisse, auteur de son premier blanchissage de l’exercice, a notamment dégouté Andrighetto à deux reprises (38e, 44e) en réalisant des véritables «big saves». 

Le seul point noir de la soirée dans le camp vaudois demeure son jeu de puissance. Les hommes de Geoff Ward ont une fois encore été incapables de poser le moindre power-play. Ils ont jusqu’au mardi 20 décembre et la réception de Berne à la Vaudoise aréna pour trouver des solutions dans ce secteur de jeu.

Lausanne - Zurich 2-0 (0-0 2-0 0-0)

Ton opinion