Réchauffement climatique: Sommaruga plaide pour un accord contraignant
Publié

Réchauffement climatiqueSommaruga plaide pour un accord contraignant

La présidente de la Confédération souhaite aussi un accord ambitieux. Elle l'a dit à la tribune de la Conférence de Paris.

1 / 80
Quelque 200 pays, dont la Suisse, se retrouvent lundi à Bonn pour avancer vers la mise en oeuvre de l'accord de Paris. (Dimanche 29 avril 2018)

Quelque 200 pays, dont la Suisse, se retrouvent lundi à Bonn pour avancer vers la mise en oeuvre de l'accord de Paris. (Dimanche 29 avril 2018)

AFP
Selon le secrétaire général de l'ONU, grâce aux efforts des villes et des Etats, les USA sont en bonne voie d'honorer les objectifs de la COP21. (Jeudi 29 mars 2018)

Selon le secrétaire général de l'ONU, grâce aux efforts des villes et des Etats, les USA sont en bonne voie d'honorer les objectifs de la COP21. (Jeudi 29 mars 2018)

Keystone
«Nous sommes heureux du succès de notre réunion» et de la réaffirmation que «l'accord de Paris est irréversible et non négociable», a déclaré la ministre canadienne du changement climatique, malgré le volte-face de Washington, samedi.

«Nous sommes heureux du succès de notre réunion» et de la réaffirmation que «l'accord de Paris est irréversible et non négociable», a déclaré la ministre canadienne du changement climatique, malgré le volte-face de Washington, samedi.

AFP

Pour que l'accord sur le climat tienne toutes ses promesses, il faut qu'il soit juridiquement contraignant, dynamique et équitable, a plaidé Simonetta Sommaruga à la tribune de la Conférence de Paris. La présidente de la Confédération souhaite aussi un accord ambitieux.

«Ici, à Paris, nous devons adopter pour les prochaines décennies un accord juridiquement contraignant et ambitieux, qui repose sur des règles visant à préserver le bien-être de nos sociétés», a déclaré lundi Mme Sommaruga, selon la version écrite de son discours prononcé devant près de 150 homologues.

Les attentes de la Suisse

Car si le changement climatique constitue «une grave menace pour la planète», la Suisse est elle aussi directement concernée, a rappelé la conseillère fédérale. «Nos glaciers fondent et reculent de plus en plus chaque année».

A Paris, Mme Sommaruga a rappelé les attentes de la Suisse. Un accord qui maintienne la hausse moyenne de la température mondiale «largement en-dessous» des 2°C, qui augmente la résilience de tous les pays face aux aléas climatiques et qui soit équitable pour toutes les parties.

Le fil Twitter de COP21 - Paris 2015

(ats)

Votre opinion