Son avion est réacheminé, il rate sa greffe du cœur

Publié

«Blizzard du siècle»Son avion est réacheminé, il rate sa greffe du cœur

Après une mésaventure liée aux conditions météorologiques, un homme de l’Alaska a vu l’organe qui lui était promis être donné à quelqu’un d’autre.

par
Jonathan Zalts
Le «blizzard du siècle» a entraîné l’annulation de milliers de vols aux États-Unis. Ici à Minneapolis.

Le «blizzard du siècle» a entraîné l’annulation de milliers de vols aux États-Unis. Ici à Minneapolis.

Getty Images

Patrick Holland, 56 ans, souffre d’une insuffisance cardiaque congestive. Son cœur ne pouvant plus pomper le sang normalement, cet Américain de l’Alaska a été inscrit il y a quelques semaines sur la liste des personnes en attente d’une transplantation cardiaque.

Le 22 décembre dernier, il a reçu un appel de l’Université de Washington, basée à Seattle, lui annonçant qu’un donneur compatible lui a été trouvé. Patrick Holland allait recevoir un nouveau cœur, relate CNN.

En compagnie de son frère, l’Américain s’est donc précipité à l’aéroport de Fairbanks pour embarquer à destination de Seattle. Malheureusement, une tempête historique faisait rage aux États-Unis. Un «blizzard du siècle» qui a notamment entraîné l’annulation de milliers de vols et fait de nombreux morts partout dans le pays.

Nouveau coup du sort

Patrick Holland a lui aussi vu son vol annulé, mais en raison de sa situation particulière, une place a pu lui être trouvée dans un autre avion. Il a donc enfin pu décoller, avant qu’un nouveau coup du sort n’intervienne: en raison des conditions météorologiques, l’appareil a été réacheminé vers Anchorage, en Alaska.

Ce n’est qu’en atterrissant que Patrick Holland comprend que ce n’est pas à Seattle qu’il vient d’arriver: «J’ai commencé à paniquer et mes pires craintes m’ont envahi, a confié l’Américain dans l’émission «CNN This Morning». À ce moment, je me dis que quelqu’un a fait don d’un cœur, et je n’imagine pas qu’ils puissent attendre aussi longtemps. Parce que plus on attend, plus les tissus se décomposent.»

Le miracle de Noël ne s’est malheureusement pas produit pour Patrick Holland.

Le miracle de Noël ne s’est malheureusement pas produit pour Patrick Holland.

Facebook

Le «bon côté des choses»

Alors qu’il se trouve à plus de 3000 kilomètres de l’organe promis, Patrick Holland, qui a subi une «crise cardiaque massive» à 29 ans, comprend qu’il vient de manquer l’opportunité. Ce que vient rapidement lui confirmer un appel de l’Université de Washington, lui indiquant que le cœur allait être donné à quelqu’un d’autre.

Conscient que la liste des demandeurs d’organes est longue et que retrouver un donneur compatible ne sera pas chose aisée, l’Américain essaie malgré tout de voir le «bon côté des choses». Il est donc rentré chez lui pour passer les fêtes auprès de son épouse et de leurs sept enfants.

Patrick Holland a toutefois pour objectif d’être mieux préparé en cas de nouvel appel, ce qui pourrait intervenir à n’importe quel moment. Il envisage notamment de louer une maison à Seattle afin d’être sur place si un nouveau donateur venait à lui être trouvé.

Ton opinion

0 commentaires