03.03.2016 à 11:20

RechercheSonceboz s'installe sur le campus de l'EPFL

Un partenariat signé jeudi entre l'entreprise de mécatronique et la Haute Ecole vise à conduire des projets de recherche en mécanique, microtechnique et robotique.

L'entreprise de mécatronique Sonceboz ouvre une antenne à l'EPFL Innovation Park.

L'entreprise de mécatronique Sonceboz ouvre une antenne à l'EPFL Innovation Park.

EPFL - TWITTER

L'entreprise de mécatronique Sonceboz, dans le Jura bernois, ouvre une antenne à l'EPFL Innovation Park.

Ce partenariat signé jeudi vise à conduire des projets de recherche avec l'EPFL en mécanique, microtechnique et robotique.

Entreprise familiale, Sonceboz est spécialisée dans les systèmes d'entraînement qui transforment une impulsion électrique en mouvement rotatif ou linéaire. Les applications se trouvent dans des secteurs de pointe comme dans la vie courante: le pilotage automatique, la direction assistée, les drones, les exosquelettes, la domotique, les disques durs, ou encore les dispositifs médicaux.

Les produits de Sonceboz sont tous fabriqués en Suisse et certains équipent la moitié du parc automobile mondial. Ils se cachent derrière l'aiguille du compteur de vitesse, les phares directionnels, les volets pilotés d'entrée d'air de la calandre ou encore un grand nombre d'actuateurs sur les moteurs thermiques.

Une dizaine de personnes

Si le secteur du transport représente la majeure partie du chiffre d'affaires de ce fleuron de l'industrie suisse, ses systèmes se trouvent aussi dans les appareils de diagnostics médicaux ou les systèmes d'administration de médicaments, a indiqué l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Le partenariat signé jeudi avec l'EPFL se matérialise d'abord par l'ouverture d'une cellule d'innovation du groupe Sonceboz dans des locaux de l'EPFL Innovation Park. Baptisée i3@EPFL, elle a pour ambition l«innovation, l'incubation et l«investissement.

A terme, une dizaine de personnes de Sonceboz y travailleront, dans des bureaux situés à côté de ceux de PSA Peugeot Citroën, qui fut la première entreprise active dans le secteur automobile à s'installer sur le campus de l'EPFL en 2011.

Gaz d'échappement et exosquelette

L'agenda de recherche, prévu pour une durée initiale de 5 ans, contient déjà une première vague de projets, impliquant plusieurs laboratoires de l'EPFL. Dans le domaine automobile, l'un concerne la valorisation de la chaleur dissipée dans les gaz d'échappement en énergie électrique, technologie visant à améliorer la consommation des véhicules à motorisation thermique.

Dans le domaine des technologies médicales, l'un a trait aux exosquelettes modulaires pour l'assistance à la marche. Ces projets seront menés sur la base d'un accord-cadre établi entre l'EPFL et Sonceboz et précisant les termes de la collaboration. D«autres projets sont prévus dans un proche avenir.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!