Sondage des votations: l’écart se resserre autour d’AVS 21

Actualisé

Votations fédérales du 25 septembreSondage: l’écart se resserre autour d’AVS 21

Les partisans de la réforme du 1er pilier perdent un point dans le 2e sondage Tamedia/20 minutes. Les opposants en gagnent trois. L’élevage intensif ne fait pas de majorité.

par
Eric Felley
Dans la population suisse, une majorité n’est pas encore acquise pour la réforme AVS 21.

Dans la population suisse, une majorité n’est pas encore acquise pour la réforme AVS 21.

imago images/MASKOT

Le soutien à la réforme AVS 21 subit une légère perte dans le 2e sondage Tamedia/20 minutes sur les votations fédérales du 25 septembre prochain. Début août, lors du premier sondage, il était de 53%, contre 44% de non et 3% d’indécis. Dans ce deuxième coup de sonde, il se situe à 52% contre 47% de non et 1% d’indécis. Le non a donc progressé de trois points et le oui reculé d’un.

Le soutien baisse en Suisse romande

Le nouveau sondage illustre les mêmes clivages que le premier. Les hommes soutiennent à 70% la réforme contre seulement 37% des femmes. Au premier, le rapport était de 71% à 36%. En Suisse alémanique, les partisans de la réforme sont à 57% (stable) alors qu’en Suisse romande ils ont baissé de 42% à 39% entre les deux sondages. Enfin, dans la tranche d’âge concernée par la période de transition prévue, les 50-64 ans refusent toujours nettement le projet avec 59% de non, en hausse d’un point.

Les camps se figent

Les sympathisants du PLR sont toujours les plus enthousiastes à l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes avec 74% de oui, suivi des Verts libéraux (68%), du Centre (65%), de l’UDC (60%), des Verts (27%) et du PS, qui ferme la marche avec un petit 24%, malgré la campagne de leur conseiller fédéral Alain Berset. Entre les deux sondages, le soutien a augmenté de onze points à l’UDC, tandis qu’il a régressé de huit points au PS et de onze points chez les Verts.

Le deuxième objet concernant la réforme AVS 21, soit l’augmentation de la TVA de 0,4 point, connaît également une érosion entre les deux sondages. Lors du premier, 58% de personnes se disaient favorables, 38% défavorables et 4% indécises. Au second les avis favorables sont passés à 54% contre 43% défavorables et 3% indécis.

Pas de majorité sur l’élevage intensif

Le soutien à l’initiative pour l’interdiction de l’élevage intensif a connu une baisse importante entre les deux sondages. Alors que le texte pour les animaux faisait 55% d’avis favorables au début août, il n’en fait plus que 48%. Les opposants ont fait une progression remarquable de 43% à 49%. Tandis que les indécis passent de 2% à 3%. La tendance s’est ainsi inversée en deux semaines de campagne. On remarque ici également un clivage de genre, puisque les femmes soutiennent à 56% contre seulement 39% pour les hommes. Enfin une grosse différence se fait sentir entre les habitants des villes qui soutiennent à 59% contre 39% pour ceux des campagnes.

Léger progrès pour l’impôt anticipé

Enfin le soutien à la modification de la loi sur l’impôt anticipé progresse lentement en passant de 30% d’avis favorables à 34%. En face l’opposition s’érode de 51% à 49%, tandis que 17% des sondés ne savent toujours pas que voter sur cet objet un peu technique, qui veut supprimer l’impôt anticipé pour les intérêts obligataires. Seuls les sympathisants du PLR sont pour avec 59%. Dans les autres partis, on trouve 44% à l’UDC, 40% au Centre, 37% chez les Verts libéraux, 11% chez les Verts et 8% au PS.

Ton opinion

103 commentaires