Publié

IllustrationSoooo French

Demoiselle française en deux coups de stylo, la French Miss dévoile ses gambettes

par
Josiane & Josette

Et si vous deviez décrire votre amie idéale ? Ne nous dites pas que vous l'avez déjà trouvée, ce n'est pas possible. Elle a forcément une hotte de défauts dont vous vous accommodez tout à fait, mais qui l'excluent définitivement de l'idéal. Nous sommes sans pitié. Attention, la copine parfaite ne doit justement pas l'être ! Sinon, nous aurions l'air de quoi à côté ! Et puis la perfection ça fatigue. Elle doit être belle, intelligente, avoir de l'allure et de l'humour, de l'esprit et de la dérision et une once de naïveté qui la rend décomplexée. Elle a des réflexions qui sortent de nulle part qui peuvent vous faire hurler de rire et une oreille à toute épreuve pour entendre les vôtres. Petite, grosse, grande, vieille, mincelette ou insolemment jeune, elle peut être brune, rousse ou blonde, s'appeler Josiane ou Josette, vivre en ville ou à la campagne. Elle n'est pas parisienne, elle n'est pas genevoise ou lausannoise, elle a juste un petit quelque chose qui rappelle la fougue d'un French Kiss, c'est la French Miss.

Elle n’a pas d’ami, elle n’a pas de mari, elle n’est jamais triste, aurait-elle tout compris ? La Miss par excellence est l’amie idéale de sa créatrice, Joëlle Tixier Sikias. Avec ses défauts et ses qualités, multiples facettes idéalisées ou caricaturales, la Miss se décline au crayon, d’abord, puis sur iPad. Ça a toujours été elle. Elle a évolué avec le temps, mais elle a toujours été borgne avec de longs cils, pattes d’insecte qui rendent son regard immense et ultra féminin.

Avec pudeur, Joëlle dira que ses demoiselles sont ainsi à cause de son manque de maîtrise de la symétrie des visages, nous dirons que c’est une volonté de la créatrice de dessiner des femmes qui ouvrent un œil sur le monde. Mais le bon.

Cheveux en bataille, mèches folles sur le front, robes aux froufrous démesurés, slips taille haute, nous avons toutes quelque chose de la French Miss. Inspirée par les univers de Sonia Rykiel, Chantal Thomass, Karl Lagerfeld, René Gruau ou Kiraz, Joëlle aime passionnément le dessin, le glamour, la mode. Elle crée ainsi un personnage atemporel qui est pourtant totalement ancré dans son époque. Sans être engagée, la French Miss a vu son regard se fermer, une fois, en réaction aux attentats de 2015.

Joëlle Tixier Sikias vient de l’Ain et n’a jamais quitté la région. Elle aime la dualité ville-campagne, femme du monde-femme du potager, les vies un peu schizophréniques que l’on peut trouver dans le coin. Depuis toujours, elle griffonne, partout, tout le temps. Du crayon, elle s’est familiarisée avec la technique du stylo à pointe ronde sur tablette. Elle n’inscrit pas ses créations dans une démarche marketing et rémunératrice, elle le fait, pour l’instant, pour le plaisir. Pour l’instant…

Joëlle a beau s’en défendre, elle a un look profondément urbain et, là aussi elle dément avec véhémence, on peut distinguer une certaine filiation avec la French Miss. Drôle, élancée, souriante, c’est peut-être elle, la copine idéale… Et si on lui demandait de mettre des bigoudis et de se prendre pour Marie-Antoinette ?

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette!

Plus d'infos

French Miss Joëlle Tixier Sikias

Votre opinion