France - Sophie Marceau: «La mort de Jean-Paul Belmondo ne m’a pas rendue triste»
Publié

FranceSophie Marceau: «La mort de Jean-Paul Belmondo ne m’a pas rendue triste»

L’actrice a rendu hommage à Bébel sur le plateau de «Quotidien», mais a avoué ne pas être effondrée par son décès.

Sophie Marceau a joué avec Jean-Paul Belmondo en 1984 dans «Joyeuses Pâques».

Sophie Marceau a joué avec Jean-Paul Belmondo en 1984 dans «Joyeuses Pâques».

China News Service via Getty Images

Le lundi 6 septembre 2021 est un jour que les fans de Jean-Paul Belmondo ne sont pas près d’oublier. En effet, Bebél est décédé à son domicile parisien à l’âge de 88 ans. Il s’est ensuivi d’un hommage national ainsi que d’un enterrement le lendemain. Ses admirateurs et plusieurs stars françaises ont d’ailleurs fait le déplacement pour pleurer la légende du cinéma. Puis de nombreuses célébrités ont décidé de partager des anecdotes passées du célèbre comédien.

La dernière à avoir évoqué le souvenir de Jean-Paul Belmondo n’est autre que Sophie Marceau, qui avait eu la chance de lui donner la réplique dans «Joyeuses Pâques» en 1984. Invitée sur le plateau de «Quotidien» ce jeudi 16 septembre, elle a sans surprise été interrogée sur ce sujet. Mais contrairement à bon nombre de ses confrères, elle ne s’est pas dite effondrée par sa disparition.

«Je me dis qu’il en a bien profité, on l’a tous beaucoup aimé»

«Sa mort ne m’a pas rendue très triste, a reconnu, à la surprise générale. Pour moi, il reste quelqu’un qui a profité, qui a aimé la vie, a aimé le métier qu’il a fait, a fondé une famille. Je garde de Jean-Paul le souvenir d’une vie épanouie, intéressante. Un sourire. Je me dis qu’il en a bien profité, on l’a tous beaucoup aimé. On regrette les gens qui partent, mais il est toujours là.»

Quelques jours plus tôt, elle était revenue avec émotion sur le tournage de «Joyeuses Pâques»: «Jean-Paul, ce n’est que des anecdotes! Parce que c’est un gros déconneur. Il adore déconner, on faisait des concours de Malabar, celui qui ferait la plus grosse bulle… Moi ça va, j’avais 16 ans, mais lui avait quelques années de plus», avait-elle rigolé sur Konbini.

(LeMatin.ch)

Votre opinion