07.10.2020 à 09:59

AustralieSouffrant de maux de tête, elle avait des larves dans son cerveau

Une jeune femme de Melbourne s’est plainte de maux de tête réguliers ces sept dernières années. Une IRM a révélé la présence de larves de ténia dans son lobe occipital.

par
LeMatin.ch
L’IRM a décelé des kystes contenant des larves de ténia.
L’IRM a décelé des kystes contenant des larves de ténia.The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene

Une Australienne de 25 ans, employée d’un café à Melbourne, a été hospitalisée pour une migraine accompagnée de troubles de la vision qui durait depuis plus d’une semaine. Elle a également confié souffrir de maux de tête réguliers depuis ses 18 ans.

Selon une récente étude, relayée par The Independent, les médecins ont alors réalisé une IRM qui a révélé une lésion de 8 mm de long dans le lobe occipital de son cerveau. Pensant à une tumeur, ils ont opéré la jeune femme et prélevé ce qui semblait être un kyste. Mais l’analyse des tissus a décelé la présence de larves de ténia, ver connu sous le nom de ténia du porc puisque souvent transmis à l’homme lors de la consommation de viande insuffisamment cuite.

Infection mortelle

Cette condition est également appelée neurocysticercose et peut être contractée en ingérant accidentellement des œufs libérés par une personne infectée par un ténia intestinal. Et sans intervention, ce type d’infection peut être mortelle: l’an dernier, un jeune homme de 18 ans avait en effet perdu la vie en Inde après avoir été pris de convulsions. L’IRM avait alors décelé une multitude de lésions kystiques dues à des larves de ténia dans son cerveau.

Pour le cas de la jeune femme, les chercheurs pensent qu’il s’agit du premier cas indigène en Australie. Ne se déplaçant jamais à l’étranger, elle a probablement été infectée par un porteur de ténia venu d’un autre pays.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Anonyme

08.10.2020 à 22:16

Je rigole. Depuis un certain temps on ne peut plus donner des commentaires concernant des articles qui en vaillent la peine. Donc que sur des articles sans intérêt sur la politique et la vie en suisse. Une censure en quelque sorte

ALD 86

08.10.2020 à 20:58

Je me souviens étant gamine et que mes grands parents tuaient le cochon à la maison, en lavant les boyaux à l'eau courante, un long et interminable ténia, couleur grisâtre, qui gigotait lentement dans l'évier. Voilà voilà... Amis de la poésie, bonsoir. Avoir cette bestiole dans le crâne... Quel cauchemar.

Parasites

08.10.2020 à 11:35

Ah là là ... les verts et les cyclistes n'ont pas de chance , chez nous leur cerveau est attaqué par les vers et ils ne s'en rendent même pas compte . Espérons qu'ils en prennent conscience .