Actualisé 06.10.2020 à 15:28

SuisseAffaire Loredana classée: la rappeuse avoue, rembourse et s’excuse

Loredana et son frère étaient accusés d’avoir soutiré plusieurs centaines de milliers de francs à une femme. Cette dernière a retiré sa plainte après un accord avec la rappeuse.

Récompensée d’un Swiss Music Award en février dernier, Loredana a admis ses torts, s’en est excusée et a remboursé la somme soutirée illégalement (archives).

Récompensée d’un Swiss Music Award en février dernier, Loredana a admis ses torts, s’en est excusée et a remboursé la somme soutirée illégalement (archives).

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

La rappeuse Loredana n’aura pas à répondre d’escroquerie devant la justice. Le Ministère public lucernois a classé l’enquête pénale la concernant. La principale intéressée est parvenue à un accord de remboursement avec la personne lésée.

Agée de 25 ans, Loredana était soupçonnée avec son frère d’avoir soutiré une grosse somme d’argent à une femme. L’affaire avait éclaté au grand jour au printemps 2019. Il était alors question de 700’000 francs.

Environ 430’000 francs soutirés

Mardi, l’autorité d’enquête lucernoise a estimé le montant délictueux à environ 430’000 francs. La rappeuse a versé à la personne lésée une somme supérieure à ce montant et s’est excusée auprès d’elle pour ses actes, écrit le Ministère public. Elle l’a aussi indemnisée pour ses frais d’avocat et a payé les frais de procédure.

La personne lésée a exigé et approuvé cet arrangement. Elle n’a pas souhaité une poursuite de la procédure pénale contre Loredana et son frère. La procédure pénale est donc classée contre les deux suspects. Le frère de la rappeuse a participé au remboursement.

Loredana a admis les reproches formulés contre elle, indique le Ministère public. L’artiste kosovare a reconnu s’être fait passer pour une avocate et avoir trompé la personne lésée afin d’obtenir de l’argent de manière illégale. Elle avait prétendu s’appeler Anna Landmann, une soi-disant fille illégitime de l’avocat zurichois du milieu de la nuit Valentin Landmann.

Elle a d’abord contesté les faits

La rappeuse avait été interpellée début mai 2019 à Lucerne. Le Ministère public avait alors ouvert une enquête pour soupçons d’escroquerie, extorsion et chantage, contrainte et menaces. Son appartement a été perquisitionné. Après un interrogatoire, elle a été libérée. Quelques jours plus tard, elle contestait les faits reprochés lors d’une conférence de presse donnée à Pristina.

Loredana Zefi a reçu, à la fin février, un Swiss Music Award dans la catégorie «Best breaking act». Révélée comme rappeuse sur internet et influenceuse sur les réseaux sociaux, elle est suivie par 1,3 million de personnes sur Instagram. Ses clips sur Youtube ont été vus des millions de fois.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

CH-Grütli

07.10.2020 à 10:23

Zefi ...Zefi... C'est suisse-allemand ca ? ....aaaah d'accord ...je comprends mieux alors ...

ChrisWegiJr

06.10.2020 à 16:35

rap, bruit de toutes les racailles.....

Piotr

06.10.2020 à 16:33

Ah bon, s'il suffit de s'excuser pour être acquitté et hors du viseur de la justice... alors allons-y gaiement, pourquoi se gêner ?!