Publié

Petite enfanceSoutien aux crèches: le National refuse d'enterrer le projet

Les nouvelles structures d'accueil extrafamilial des enfants continueront probablement d'être cofinancées par la Confédération.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Par 120 voix contre 65, le National a refusé ce mercredi 10 septembre d'enterrer un crédit de 120 millions de francs pour quatre ans. L'UDC a ainsi fait chou blanc, malgré le soutien d'une frange du PLR.

En principe, les aides financières à l'accueil extrafamilial des enfants devraient s'éteindre à fin janvier 2015. Mais la demande reste forte et l'offre largement insuffisante. La commission de l'éducation de la Chambre du peuple a ainsi élaboré un projet visant à poursuivre le subventionnement jusqu'en janvier 2019.

L'UDC a une nouvelle fois fustigé cette intervention étatique. Les contributions ont été attribuées depuis 2003, il n'est pas nécessaire de les renouveler, a fait valoir Nadja Pieren. L'UDC bernoise a pourtant avoué avoir elle-même touché des deniers fédéraux pour la garderie qu'elle dirige à Bremgarten.

Mais la situation a changé depuis le lancement du programme en 2003, d'après Nadja Pieren. «Il y a suffisamment de places dans les crèches suisses, même pour les nourrissons.» Et de contester la réalité des listes d'attente pour trouver une place de garde.

Si l'offre s'est étoffée grâce à l'aide fédérale, elle ne couvre toujours pas les besoins dans de nombreuses régions du pays, ont rétorqué les partisans du projet. 74% des communes ne proposent aucune place d'accueil extrafamilial et près d'un tiers des enfants habitant en Suisse n'y ont pas accès.

Or, les garderies sont essentielles pour permettre la conciliation de la vie de famille et du travail, ont relevé la plupart des orateurs. Le débat se poursuit. L'UDC va tenter de réduire la portée du projet en s'attaquant à divers points.

(ats)

Votre opinion