09.07.2018 à 16:58

AmourSpeed Dating pour seniors: «un véritable besoin»

La semaine passée, à La Tour-de-Peilz (VD), une trentaine de retraités ont pris part à un événement particulier, d'habitude réservé aux plus jeunes.

par
Fabien Feissli
1 / 7
Les rencontres entre les 19 femmes et les 15 hommes présents se sont déroulées dans une ambiance très décontractée.

Les rencontres entre les 19 femmes et les 15 hommes présents se sont déroulées dans une ambiance très décontractée.

Jean-Guy Python/LMS
Jean-Guy Python/LMS
«J'ai tout de suite été attiré par le concept. C'est très intéressant de pouvoir rencontrer des gens ainsi. J'aimerais quelqu'un de féminin et, vu que je ne suis pas très grand, il faudrait qu'elle fasse à peu près ma taille. Mais, sinon, je n'ai pas d'attentes particulières, je vais essayer de voir les gens avec qui je ressens une complicité et qui ont de l'humour, de la bienveillance. Ce serait idéal aussi si, comme moi, ils s'intéressent au yoga. J'avais un petit peu d'appréhension au début, mais finalement cela se passe très bien. J'ai pris cela comme un jeu et j'ai fait de belles découvertes avec beaucoup de spontanéité. C'est sympa d'avoir échangé les rôles, pour une fois, avec les femmes qui viennent vers nous à notre table. Il y a deux personnes en particulier que j'aimerais bien revoir.»

«J'ai tout de suite été attiré par le concept. C'est très intéressant de pouvoir rencontrer des gens ainsi. J'aimerais quelqu'un de féminin et, vu que je ne suis pas très grand, il faudrait qu'elle fasse à peu près ma taille. Mais, sinon, je n'ai pas d'attentes particulières, je vais essayer de voir les gens avec qui je ressens une complicité et qui ont de l'humour, de la bienveillance. Ce serait idéal aussi si, comme moi, ils s'intéressent au yoga. J'avais un petit peu d'appréhension au début, mais finalement cela se passe très bien. J'ai pris cela comme un jeu et j'ai fait de belles découvertes avec beaucoup de spontanéité. C'est sympa d'avoir échangé les rôles, pour une fois, avec les femmes qui viennent vers nous à notre table. Il y a deux personnes en particulier que j'aimerais bien revoir.»

Jean-Guy Python/LMS

«Ça veut dire quoi speed dating? Rencontre rapide? Ils auraient au moins pu mettre le titre en français!» Quelques minutes avant le début de l’événement, une dizaine de retraités babillent dans les couloirs de l’Escale, le centre de loisirs pour seniors de La Tour-de-Peilz (VD). «C’est la première fois pour moi, je suis un peu stressé. Je suis veuf depuis deux ans, j’aimerais trouver quelqu’un qui corresponde à mes idées», raconte Albert*, 86 ans. Comme un certain nombre de participants, l’habitant de la Riviera préfère rester anonyme. «Je n’ai dit à personne que j’étais là. Si mes proches l’apprennent, ils vont rigoler», souligne-t-il.

Pourtant Albert est loin d’être le seul à chercher l’amour après 60 ans, selon Damien Schmutz, directeur du centre de loisirs. «Nous avons eu plus d’une centaine d’appels. C’est la preuve qu’il y a un véritable besoin de compagnie chez les seniors.» Au total, ce sont 15 hommes et 19 femmes qui ont pris place autour des tables disposées sur la terrasse. Ils ont sept minutes pour faire connaissance avec chaque membre du sexe opposé présent. Quand le gong retentit, l’échange prend fin et les participants sont invités à changer de place. Un concept que certains peinent à intégrer, comme cette petite dame à la belle permanente qui rigole tellement avec son interlocuteur qu’elle en oublie de se lever.

Succès du concept

«Sept minutes, c’est un peu court, on commence à peine à bien discuter qu’il faut arrêter», regrette, de son côté, Estelle*. La retraitée se dit toutefois conquise par le concept. «Je n’ai jamais pensé que je ferais ça un jour dans ma vie, mais c’est une superexpérience», rigole-t-elle. Et ses demandes ont évolué avec le temps. «À notre âge, on est moins exigeant sur le physique. C’est la personnalité qui compte.»

C’est donc avec ses critères en tête que, à la fin de l’après-midi, chacun entoure les prénoms des personnes qu’il souhaite revoir. En cas de compatibilité entre deux seniors, le centre de loisirs se chargera de les mettre en contact. Une manière de faire qui correspond parfaitement à l’état d’esprit de l’Escale. «L’important pour nous, quelle que soit l’activité que l’on organise, c’est de créer des occasions pour que les gens se rencontrent», explique Damien Schmutz. Satisfait de cette première expérience, il envisage de recommencer bientôt.

«C’est positif parce que presque tout le monde a accroché avec une personne ou plus. S’il y a au moins un couple qui se forme grâce à nous, nous serons déjà heureux.»

*Prénom d'emprunt

80 refus

Au total, plus de huitante personnes intéressées, majoritairement des femmes, n’ont pas pu s’inscrire au speed dating, faute de place. Le centre de loisirs envisage donc de répéter l’événement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!