Voile: «Spindrift 2» est en retard mais y croit toujours

Publié

Voile«Spindrift 2» est en retard mais y croit toujours

L'Atlantique Sud n'a pas été l'allié du trimaran de Dona Bertarelli et Yann Guichard, qui vient de franchir l'Equateur.

par
LeMatin.ch
«Spindrift 2» au moment où il passe l'Équateur. Photo prise par le drone de bord.

«Spindrift 2» au moment où il passe l'Équateur. Photo prise par le drone de bord.

DR

En franchissant la ligne de séparation des hémisphères, jeudi 31 décembre à 18h33 (heure suisse), «Spindrift 2» est en retard de 1 jour 10 heures et 46 minutes sur le détenteur du Trophée Jules Verne.

Mais, à 3200 milles de l'arrivée devant le phare d'Ouessant, le trimaran mené par Dona Bertarelli, Yann Guichard et leurs douze équipiers conserve l'objectif de finir en moins de 45 jours 13 heures 42 minutes 53 secondes, record autour du monde à la voile à battre.

L'Atlantique Sud n'a pas été l'allié de «Spindrift 2», qui a dû composer sur plus de 4000 milles avec un vent mollasson ou contraire, des brises volages et des grains orageux, des mers chaotiques et des vagues courtes.

Pour autant, le sprint final vers le phare de Créac'h symbolisant la fin de ce tour du monde reste ouvert, puisque la moyenne pour atteindre Ouessant est d'un peu plus de 22 nœuds sur les six jours qui s'égrènent depuis le passage de l'équateur. Or, depuis son départ de Ouessant le 22 novembre à 5h01'58'', «Spindrift 2» a réalisé une moyenne sur l'eau de plus de 25 nœuds.

On saura à l'issue du week-end si la possibilité de franchir la ligne d'arrivée en dessous du record autour du monde (45 jours 13 heures 42 minutes 53 secondes) est réelle ou non. «Spindrift 2» doit arriver avant le mercredi 6 janvier à 18h43'51'' (heure suisse) pour effacer le temps réalisé par «Banque Populaire V» en 2012.

Ton opinion