Indémnités: SR111: «Depuis la mort de mon fils, on m’embrasse dans la rue»
Publié

IndémnitésSR111: «Depuis la mort de mon fils, on m’embrasse dans la rue»

Jake LaMotta a été le premier à porter plainte contre Swissair. Son fils Joseph, 49 ans, figure parmi les 229 victimes du MD 11. Avec l’aide d'un avocat vedette, il avait réclamé 125 millions de dollars d’indemnités.

par
Victor Fingal
Jack LaMotta avait perdu un de ses enfants dans le crash su SR111.

Jack LaMotta avait perdu un de ses enfants dans le crash su SR111.

AFP

Robert de Niro l’avait incarné magistralement dans «Raging Bull». Jake LaMotta, le boxeur légendaire qui avait jeté au tapis Marcel Cerdan en 1949, victime de nombreuses addictions, dormait dans les stations de métro. Mais en 2017, avant sa mort à l’âge de 95 ans en Floride, son train de vie s’était considérablement amélioré.

Avec l’aide de Mitch Baumeister, avocat vedette, il avait réclamé 125 millions de dollars d’indemnités. À Swissair, certes, mais aussi à Delta Airlines qui avait vendu le billet à son fils Joseph, 49 ans, disparu dans le crash du vol SR111 et à Mc Donnell Douglas, le constructeur du MD-11. Joseph, dit Joe, voulait promouvoir des sauces tomates portant le nom de famille de l’illustre boxeur et se rendait à Genève afin de prospecter le marché européen.

«Après le crash, a commenté Jake LaMotta, j’ai reçu des appels du monde entier. Le maire de New York Rudy Giuliani et le pape de New York – comment s’appelait-il, O’Connor ? – voulaient me rencontrer. Des femmes m’ont arrêté dans la rue pour m’embrasser et me dire combien elles étaient désolées pour moi.»

Jusqu’à ce jour, le montant de l’indemnité réellement touchée par le boxeur n’a pas été divulgué. Jake LaMotta avait perdu la même année Jake, un autre de ses fils, victime d’un cancer.

Votre opinion