06.10.2020 à 11:37

SuisseSRF va supprimer 116 emplois d’ici à 2022

Les suppressions d’emplois au sein de la radio-télévision alémanique SRF se feront en deux étapes: 66 emplois seront supprimés en janvier et 145. La RSI doit aussi supprimer 46 postes.

Si la SRF va supprimer 211 emplois à plein temps, elle entend aussi créer 95 nouveaux emplois.

Si la SRF va supprimer 211 emplois à plein temps, elle entend aussi créer 95 nouveaux emplois.

KEYSTONE

La radio-télévision alémanique SRF va supprimer 116 emplois à plein temps d’ici à 2022. Des cours de recyclage sont aussi prévus pour 100 personnes.

Les suppressions d’emplois se feront en deux étapes: 66 emplois seront supprimés en janvier prochain et 145 à l’automne prochain, a annoncé mardi SRF. Cela représente 211 emplois à plein temps. SRF entend aussi créer 95 nouveaux emplois.

L’entreprise a un besoin urgent de nouveaux profils d’emplois et de nouvelles compétences pour sa transformation numérique, a indiqué la directrice de SRF Nathalie Wappler, citée dans le communiqué. Elle prévoit également de recycler une centaine de personnes. Un budget de formation a été alloué.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre du plan d’économie de 50 millions de francs annoncé récemment par la SSR. Au total, 250 emplois à plein temps seront supprimés d’ici à 2024 en raison de la baisse des recettes publicitaires et de la crise du coronavirus. La SSR compte actuellement 5500 emplois.

RSI: 46 postes à la trappe

La radio et télévision tessinoise RSI va couper 46 postes sur un total de 1039 postes à plein temps au cours des quatre prochaines années. La RSI doit épargner huit millions de francs supplémentaires au total.

Le nouveau plan d’économie prévoit que la RSI devra supprimer 34 postes supplémentaires en plus des 12 déjà rayés de la carte depuis février, a indiqué la chaîne italienne du service public. Onze des 12 emplois ont été supprimés grâce à des départs naturels et des retraites anticipées.

Pour la suite des opérations, la RSI ne peut exclure des licenciements. La pyramide des âges à la RSI pourrait toutefois jouer en faveur des journalistes plus jeunes, car 70 salariés atteindront l’âge de la retraite entre 2021 et 2024.

3e train d’économies en deux ans

Pour expliquer ce nouveau train d’économie – le 3ème en deux ans – et de licenciements, Gilles Marchand, le directeur général de la SSR, évoquait la semaine dernière la conjonction de problèmes structurels avec la baisse de la publicité – 100 millions de francs en 3 ans – et conjoncturel avec la crise du coronavirus.

Pour rappel, 70% des moyens sont générés par le marché alémanique, qui en garde 40%; 4% par la Suisse italienne qui en utilise 20 % et 23% par la Suisse romande, qui en reçoit 32%.

Le Conseil fédéral a annoncé récemment qu’il relevait le plafond de la redevance de la SSR de 50 millions de francs pour 2021. «Ce n’est pas rien, mais ces 50 millions compensent une coupe d’exactement le même montant. La redevance est maintenant stable, mais cela ne règle en rien les problèmes commerciaux», avait expliqué Gilles Marchand

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Al Zheimer

06.10.2020 à 13:00

C'est ma mémoire défaillante ou j'aurais lu quelque part qu'il n'y aura pas de licenciement a la SSr si nous votions la redevance pour tous?