Football - Stade-Lausanne est en train de ternir sa saison

Publié

FootballStade-Lausanne est en train de ternir sa saison

Battus par Kriens vendredi dans les dernières minutes (1-2), les Lausannois gâchent quelque peu leurs prouesses réalisées jusqu’ici. Dommage.

par
Florian Vaney
(Lausanne)
L’équipe de Meho Kodro a encaissé le 1-2 en toute fin de match.

L’équipe de Meho Kodro a encaissé le 1-2 en toute fin de match.

Freshfocus

Roland Ndongo, Liridon Mulaj, Alban Ajdini: ce ne sont pas les ailiers les plus maladroits de Challenge League qui ont arpenté la pelouse de la Pontaise vendredi. C’est en les voyant galérer dans les flaques d’eau qui ont tendance à s’accumuler aux extrémités du terrain que le Lausanne-Sport a dû se réjouir un peu plus d’avoir déménagé récemment. Pas facile d’exploiter tout son talent au milieu de la vénérable enceinte lorsque la pluie a fait son œuvre.

Une excuse pour Stade-Lausanne-Ouchy? La situation est la même pour tous, même si les Stadistes aiment comme personne faire vivre le ballon. Alors non. Disons que les conditions représentaient un petit avantage pour un Kriens moins joueur, mais que le SLO avait tout à fait les moyens de le compenser.

Sauf que les hommes de Meho Kodro traversent de nouveau une phase un peu plus compliquée et que trouver les ingrédients pour faire tourner un match en leur faveur est loin d’aller de soi désormais. Tout un changement avec leur insolente facilité à y parvenir plus tôt dans la saison. Les temps changent, et la grandeur d’une équipe se mesure sur la durée.

La même erreur que Xamax

Vendredi, Stade-Lausanne a commis la même erreur que Neuchâtel Xamax il y a dix jours: laisser Kriens faire la course en tête dès les prémices de la rencontre. Les Lucernois auraient pu prendre l’avantage à la 11e lorsque Mark Marleku s’est retrouvé seul face à Justin Hammel, ils ont finalement attendu trois minutes de plus. Le temps pour Helios Sessolo de se fendre d’un joli numéro, que le Vaudois du SCK a conclu d’une parfaite frappe croisée.

Au regard du talent individuel de certains de ses éléments et de la rigueur de son système, on peine à comprendre comment ce SC Kriens a bien pu se retrouver à lutter pour sa survie en Challenge League. Quoi qu’il en soit, il a replongé en plein doute lorsque le SLO a accentué la pression au retour des vestiaires.

La solution est venue de Raffidine Abdullah. L’international des Comores n’avait pas livré une première mi-temps irréprochable, mais tout a été oublié à la 60e, sur cette superbe frappe enroulée prise de vingt mètres (1-1). Le SLO ne méritait pas moins, et il s’est donné la peine d’essayer de repartir avec plus.

En fin de rencontre

Difficile d’estimer précisément quand le vent a tourné, mais l’entrée en jeu de Quentin Gaillard n’y est pas étrangère (58e). Le Lausannois joue peu cette saison, mais quel professionnalisme lorsque son coach fait appel à lui. C’est lui qui décale Abdullah sur le 1-1, c’est lui qui passe tout près de donner la victoire aux siens sur une formidable reprise de loin. Et pourtant…

Et pourtant le SLO s’est fait surprendre en toute fin de rencontre. Patrick Luan a pu partir seul au but, l’attaquant prêté par le FC Sion a fait tout juste et a pu glisser la balle au fond (87e). Douche froide pour les Stadistes, de nouveau défaits par une équipe de fond de classement.

Une défaite à la signification claire: Zeki Amdouni (muet vendredi soir, c’est rare) et ses coéquipiers ne participeront pas aux barrages de promotion. Dommage, même si le SLO ne considérera sans doute pas la nouvelle comme un déchirement. Terminer la saison avec sérieux, cependant, est une nécessité. Histoire de ne pas jeter aux oubliettes un exercice dans l’ensemble particulièrement abouti.

Stade-Lausanne-Ouchy - Kriens 1-2 (0-1)

La Pontaise, 100 spectateurs. Arbitre: Anojen Kanagasingam.

Buts: 14e Sessolo 0-1; 60e Abdullah 1-1; 86e Luan 1-2.

SLO: Hammel; Efendic, Hajrulahu (73e Routis), Rüfli, Tavares; Bamba (58e Gaillard), Abdullah; Ndongo (58e Qarri), Amdouni, Ajdini (86e Gazzetta); Mbenza (73e Schneuwly). Entraîneur: Meho Kodro.

Kriens: Brügger; Urtic, Berisha, Kryeziu, Costa; Ulrich, Selasi, Mistrafovic (69e Kukeli), Mulaj (86e Bürgisser); Sessolo (86e Djorkaeff); Marleku (69e Luan). Entraîneur: Bruno Berner.

Avertissements: Rüfli (46e, antijeu), Sessolo (75e, jeu dur), Mulaj (77e, jeu dur), Tavares (91e, antijeu), Schneuwly (92e, jeu dur), Abdullah (93e, réclamations).

Ton opinion