Actualisé 21.01.2020 à 07:07

TennisStan Wawrinka a dû se retrousser les manches

Le Vaudois a peiné pour dominer le Bosnien Damir Dzumhur pour ses débuts à l'Open d'Australie.

par
Jérémy Santallo
1 / 54
Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.

Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.

Keystone
Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.

Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.

Keystone
A Melbourne Park, les supporters serbes ont fait la fête une bonne partie de la nuit pour célébrer leur compatriote.

A Melbourne Park, les supporters serbes ont fait la fête une bonne partie de la nuit pour célébrer leur compatriote.

Keystone

Pour sa quinzième entrée en lice à l'Open d'Australie, Stan Wawrinka a lutté pendant près de 3 heures et quatre sets très disputés 7-5 6-7 (4) 6-4 6-4 dans la Melbourne Arena mardi pour venir à bout de Damir Dzumhur, qui l'avait battu au Geneva Open au printemps dernier, et ainsi préserver son invincibilité en carrière au 1er tour du côté de Melbourne Park.

Le Vaudois de 34 ans, qui disputait son 200e match en Grand Chelem mardi - il est 5e dans la liste des joueurs en activité derrière les membres du «Big Four» - a montré deux visages dans une rencontre qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à celle de son troisième tour en septembre à l'US Open, où il avait battu dans la douleur Paolo Lorenzi (6-4 7-6 7-6).

D'abord patient travailleur, il a attendu le coup de mou du Bosnien de 27 ans pour faire main basse sur un premier set dans lequel il n'a commis que 4 fautes directes. Soucieux de mettre la tête du 92e joueur mondial sous l'eau, «Stan The Man» a commencé à arroser de partout, et surtout côté revers. Résultat, 23 erreurs dans la seconde manche et un tie-break horrible...

Mis en difficulté par le jeu tout en service-volée de Damir Dzumhur, moins puissant à l'échange, Stan Wawrinka a eu le mérite de ne pas céder à la panique. Brillant sur ses mises en jeu - 21 aces -, le triple vainqueur en Grand Chelem a pris le service de son adversaire dans le neuvième jeu des deux derniers sets pour boucler un match qui avait tout d'un piège.

«C'est bon de gagner ici, dans cette atmosphère incroyable, a réagi «Stanimal», qui défiera l'Italien Andreas Seppi (85e) au prochain tour. C'est toujours spécial de venir ici, j'y ai de magnifiques souvenirs, pas seulement l'année où j'ai remporté le tournoi (...) C'est une nouvelle année, je suis content de mon niveau de jeu et j'espère pouvoir aller loin.»

Jérémy Santallo

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!