Tennis: Stan Wawrinka ne sait plus perdre en finale

Publié

TennisStan Wawrinka ne sait plus perdre en finale

De Chennai 2014 à Genève 2016, le Vaudois a atteint la finale à dix reprises. Et il s'est imposé... à dix reprises!

par
M.A./R.Ty
1 / 10
Chennai, janvier 2014, bat Edouard Roger-Vasselin (Fr) 7-5 6-2. Quatre matches, huit sets gagnés, un trophée, cette semaine sans histoire ni fausse note offre à Stan Wawrinka un deuxième titre dans la capitale du Tamil Nadu. Plus précieux encore, elle lui permet d'empiler la confiance nécessaire avant de voler vers Melbourne.

Chennai, janvier 2014, bat Edouard Roger-Vasselin (Fr) 7-5 6-2. Quatre matches, huit sets gagnés, un trophée, cette semaine sans histoire ni fausse note offre à Stan Wawrinka un deuxième titre dans la capitale du Tamil Nadu. Plus précieux encore, elle lui permet d'empiler la confiance nécessaire avant de voler vers Melbourne.

Keystone
Melbourne, janvier 2014, bat Rafael Nadal (Esp) 6-3 6-2 3-6 6-3 en finale de l'Open d'Australie. Héroïque contre Djokovic dans un «remake inversé» du match qui a tout changé (2013), «Stanimal» avale Berdych et marche sur Nadal pour s'offrir son premier titre du Grand Chelem. Précision d'importance, Rafa était déjà mené un?set et un break au moment de sa blessure.

Melbourne, janvier 2014, bat Rafael Nadal (Esp) 6-3 6-2 3-6 6-3 en finale de l'Open d'Australie. Héroïque contre Djokovic dans un «remake inversé» du match qui a tout changé (2013), «Stanimal» avale Berdych et marche sur Nadal pour s'offrir son premier titre du Grand Chelem. Précision d'importance, Rafa était déjà mené un?set et un break au moment de sa blessure.

Keystone
Monte-Carlo, avril 2014, bat Roger Federer (S) 4-6 7-6 6-2. Le Vaudois rétablit une vérité historique en remportant son premier Masters 1000 sur terre battue, son premier amour. Cilic, Almagro, Raonic, Ferrer, les amuse-bouches sont épicés. Mais c'est bien sûr cette victoire sublime contre Roger Federer qui est la plus savoureuse.

Monte-Carlo, avril 2014, bat Roger Federer (S) 4-6 7-6 6-2. Le Vaudois rétablit une vérité historique en remportant son premier Masters 1000 sur terre battue, son premier amour. Cilic, Almagro, Raonic, Ferrer, les amuse-bouches sont épicés. Mais c'est bien sûr cette victoire sublime contre Roger Federer qui est la plus savoureuse.

Keystone

Ce dimanche (22h heure suisse, en direct sur «LeMatin.ch» et nos applis), Stan Wawrinka affrontera donc Novak Djokovic en finale de l'US Open, pour un remake de la finale de Roland-Garros 2015.

Le tennisman vaudois, numéro 3 mondial (il le restera quoi qu'il advienne), se présentera sur le Stadium Arthur Ashe fort de statistiques incroyables à ce niveau. Depuis 2014, Wawrinka s'est qualifié pour la finale d'un tournoi à dix reprises. Il n'en a perdu... aucune!

Oui, vous avez bien lu: de Chennai (Inde, en janvier 2014) à Genève (en mai dernier), «Stan the Man» n'a plus jamais trébuché sur la dernière marche quand il l'a atteinte, que ce soit en Grand Chelem, en Masters 1000, en ATP 500 ou 250.

Dix sur dix en finale, voilà qui est fort. Mais onze sur onze, ce serait encore plus fort. Non?

Ton opinion