Publié

TENNISStan Wawrinka veut refaire le «coup» de Melbourne

2e journée des Masters de Londres: le Suisse affronte Novak Djokovic ce mercredi soir (21h, en direct sur «LeMatin.ch»). Or, il reste sur une victoire face au numéro 1 mondial...

1 / 3
Le Suisse Stan Wawrinka est allé à la rencontre de ses fans, mardi à Londres, jour où il n'avait pas de match au programme.

Le Suisse Stan Wawrinka est allé à la rencontre de ses fans, mardi à Londres, jour où il n'avait pas de match au programme.

AFP
Le Suisse Stan Wawrinka est allé à la rencontre de ses fans, mardi à Londres, jour où il n'avait pas de match au programme.

Le Suisse Stan Wawrinka est allé à la rencontre de ses fans, mardi à Londres, jour où il n'avait pas de match au programme.

AFP
Stan Wawrinka est prêt à sortir le grand jeu dans une O2 Arena qui sera probablement surchauffée.

Stan Wawrinka est prêt à sortir le grand jeu dans une O2 Arena qui sera probablement surchauffée.

AFP

Stan Wawrinka (no 3) a décroché lundi face à Tomas Berdych (no 6) le succès dont il avait besoin pour se rassurer et se relancer en cette fin de saison. Le Vaudois doit confirmer son renouveau dans son deuxième match du Masters, ce mercredi dès 21h (heure suisse), face au no 1 mondial Novak Djokovic.

Le champion d'Australie endossera à cette occasion le costume qui lui sied le mieux, celui de l'outsider. Fort de ses sept victoires remportées en huit affrontements avec des membres du top 10 cette saison, il peut croire en l'exploit face à l'ogre Novak Djokovic. Mais les chiffres ne parlent pas franchement en sa faveur.

Djokovic tient la grande forme

Stan Wawrinka (29 ans) n'a gagné que trois des dix-huit duels livrés face au vainqueur du dernier Wimbledon. Il avait dominé le Serbe à deux reprises dans leurs trois premiers affrontements mais c'était avant le début de la saison 2007, alors que le «Djoker» n'avait pas encore fêté ses 20 ans et pointait au-delà de la 15e place mondiale.

Novak Djokovic (27 ans) tient qui plus est la grande forme. La venue au monde de Stefan, son premier enfant, n'a apparemment pas freiné sa marche en avant. Double tenant du titre dans une O2 Arena où il a gagné ses 11 derniers matches, il reste sur un sacre dans le Masters 1000 de Paris-Bercy et sur 28 matches gagnés consécutivement dans des tournois disputés en indoor!

Toutes les séries ont une fin

Toutes les séries tendent cependant forcément vers leur fin. Et Stan Wawrinka l'a déjà prouvé à de nombreuses reprises cette saison: il a ainsi mis un terme à une série de 12 défaites face à Rafael Nadal en finale de l'Open d'Australie, puis à une série de 11 échecs face à Roger Federer en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo.

Novak Djokovic lui-même peut d'ailleurs en attester. Il reste, est-il besoin de le rappeler, sur une défaite face à Stan Wawrinka. Celui-ci avait signé le premier grand exploit de sa carrière face au Serbe en quart de finale de l'Open d'Australie en s'imposant 9-7 au cinquième set. Or, Nole couchait sur une série de 25 victoires à Melbourne, où il était triple tenant du titre, et avait battu Stan Wawrinka lors de leurs 14 précédents duels...

«Nous avons tous deux produit du grand tennis lundi. Je suis persuadé que notre affrontement de mercredi sera très intéressant», soulignait lundi soir Novak Djokovic, qui avait déjà frôlé la défaite à deux reprises en 2013, à l'US Open où il s'était imposé 6-4 au cinquième set en demi-finale, et surtout à l'Open d'Australie déjà, où il avait battu le Vaudois 12-10 dans la cinquième manche d'un 8e de finale qui avait servi de déclic pour le Vaudois.

(SI)

Votre opinion