Publié

PhotographieStar Wars au coin de la rue

Pont d'autoroute, parkings, et friches industrielles: le photographe Cédric Delsaux transforme nos paysages contemporains en coulisses surréalistes, habitées par des personnages de la Guerre des étoiles.

Un sabre laser posé dans l'herbe, devant un pavillon de banlieue; des gardes impériaux qui investissent une usine désaffectée; une paire de droïdes scrutant la carcasse d'une automobile… bienvenue dans l'univers étrange de Cédric Delsaux.

Entre photographie et photoshop, cité HLM et galaxie lointaine, le photographe crée des clichés d'une beauté étrange. La patine est plus vintage que high-tech, même lorsqu'il immortalise des architectures de verre et d'acier. Vaisseaux et personnages, tirés principalement de la saga originale, participent à ce sentiment de nostalgie que ressentiront tous ceux qui ont grandi avec les épisodes IV, V et VI Star Wars.

«Au début, mon but est de montrer, à travers mes photos, que ce qui nous paraît banal, laid et superficiel peut prendre une dimension très forte. Ainsi certains décors à côté desquels nous passons tous les jours peuvent, sous le bon angle, devenir des décors de dignes des plus grands films de SF», confie l'artiste, dans les colonnes du magazine Geek. L'idée d'incruster des personnages tirés de La Guerre des étoiles, assure-t-il, n'est venue qu'après-coup. «Leur aura donne une impression surréaliste à n'importe quel lieu».

Cette série, baptisée The Dark Lens, est parue fin 2011 dans un livre éponyme aux éditions Xavier Barral. (108 pages, 39 euros). George Lucas signe la postface. Excusez du peu.

Ton opinion