Suisse – Statu quo dans le trafic voyageurs et croissance de celui de marchandises
Publié

SuisseStatu quo dans le trafic voyageurs et croissance de celui de marchandises

Les statistiques de l’UTP pour les mois de juillet à septembre 2021 montrent que le trafic de marchandises est à la hausse alors que celui des voyageurs est impacté par la pandémie.

par
comm/aze
La demande du trafic voyageurs est marquée par la pandémie.

La demande du trafic voyageurs est marquée par la pandémie.

Simon Glauser

L’Union des transports publics (UTP) a publié les statistiques du trafic pendant les mois de juillet à septembre 2021. Ses données montrent que pendant ces trois mois, «le trafic voyageurs et le transport de marchandises sur rail ont évolué différemment». Le rétablissement de la demande du premier semble encore difficile à atteindre alors que la tendance à la hausse du second se confirme.

Le trafic ferroviaire de marchandises a connu une hausse des prestations de transport (tonnes nettes-kilomètres) de 0,7% entre les troisièmes trimestres 2019 et 2021. La comparaison avec le troisième trimestre de 2020 – période marquée par la pandémie de coronavirus –, montre que «les prestations de transport ont progressé de 5,6% soit de 2,8 à 2,95 milliards de tonnes nettes–kilomètres» explique le communiqué de l’UTP. Cette amélioration est la conséquence de «l’augmentation des quantités transportées dans le trafic de transit à travers les Alpes».

Concernant le trafic voyageurs, l’UTP remarque que l’offre mesurée en sillons-kilomètres (l’utilisation de l’infrastructure ferroviaire par un train sur une distance d’un kilomètre, ndlr) a augmenté de +3,6% par rapport au troisième trimestre 2020 et de +2,7% en comparaison à celui de 2019.

Cette évolution positive de l’offre est cependant confrontée «à une demande toujours plombée par les conséquences de la pandémie. La baisse des personnes-kilomètres est actuellement encore de 27% par rapport à 2019» indique l’UTP qui ne s’attend pas à un retour à la normale à court terme. Des chiffres de fréquentation similaires à ceux des CFF dont «les trains du trafic régional et longue distance sont aujourd’hui en moyenne 30% moins remplis que ceux de 2019».

Perspectives

Dans le trafic de marchandises, l’UTP s’attend à ce que «d’autres gains d’efficacité puissent être réalisés dans les prochaines années». Ceux-ci passeront notamment par la poursuite de «la modernisation du fret ferroviaire selon les évolutions européennes» qui a été validée par l’Office fédéral des transports en accord avec l’Association des chargeurs (VAP) et l’UTP.

Les entreprises de transports publics subissent en revanche «d’importants manques à gagner en raison de la crise du Covid-19» dans le trafic voyageurs. Un deuxième projet de compensation des pertes financières sera discuté pendant la session d’hiver du Parlement.

Votre opinion

0 commentaires