14.01.2015 à 10:35

Stephan Eicher et Manu Dibango à l'affiche!

Cully Jazz Festival

Le Cully Jazz Festival dévoile l'affiche de sa 33e édition: Stephan Eicher, Brad Mehldau, Gregory Porter, Joshua Redman, Manu Dibango ou encore John Scofield joueront sur les bords du Léman du 10 au 18 avril.

Keystone

Quelques figures emblématiques de la jeune génération de jazzmen sont au menu de cette édition, comme le chanteur Gregory Porter ou les pianistes Brad Mehldau et Shai Maestro. Le saxophoniste Joshua Redman clôturera le festival avec son trio, aux côtés de Daniel Humair.

La chanteuse Pura Fé livrera un hommage poignant à ses ancêtres amérindiens, ont annoncé mercredi les organisateurs. John Scofield se produira en duo avec le pianiste et chanteur Jon Cleary avec un projet dédié aux musiques de la Nouvelle-Orléans. Lisa Simone, la fille de Nina Simone, donnera son premier concert en Suisse.

Défricheurs musicaux

Le Cully Jazz propose aussi une brochette de défricheurs et d'artistes qui osent les confrontations musicales. Les GoGo Penguin, étoiles montantes du jazz britannique, mélangeront jazz, électro et classique. Né en Californie et issu de la scène underground, Dorian Wood livrera un concert entre gospel exalté et folk habité.

Le pianiste Dan Tepfer revisitera les variations Goldberg de Bach. Accompagné de son quartet, le joueur d'oud tunisien Anouar Brahem s'associera à l'orchestre à cordes bernois Strings of Birds. Avec sa clarinette, Yom entrelacera les musiques orientales, maghrébines, juives et arméniennes.

Automates musiciens

Le festival accueille onze formations suisses. Stephan Eicher a choisi Lavaux pour inaugurer en Suisse son nouveau spectacle dans lequel il sera accompagné par des automates musiciens. L'Afrique sera bien présente avec Manu Dibango, Kassé Mady Diabaté et Faada Freddy.

Le festival off, qui se déploie dans 14 caveaux et cafés du bourg, propose cette année une septantaine de concerts gratuits. Il accueillera un invité de choix, The Young Gods. Le groupe romand présentera un projet spécial, véritable laboratoire d'expérimentation musicale.

L'an dernier, le festival a battu son record de fréquentation. Il a accueilli 65'000 personnes et vendu 13'200 billets.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!