Gratification - Stephan Eicher lauréat du Grand Prix suisse de musique 2021
Publié

GratificationStephan Eicher lauréat du Grand Prix suisse de musique 2021

Le chanteur de 60 ans va être récompensé pour son art par l’Office fédéral de la culture lors d’une cérémonie à Lugano avec la présence d’Alain Berset.

Stephan Eicher recevra son prix le 17 septembre prochain.

Stephan Eicher recevra son prix le 17 septembre prochain.

AFP via Getty Images

Sur proposition du Jury fédéral de musique, l’Office fédéral de la culture a décerné le Grand Prix suisse de musique 2021 à Stephan Eicher. «Chansonnier cosmopolite, le musicien suisse fait voyager ses chansons dans le monde entier», peut-on lire dans le communiqué publié ce jeudi 20 mai. La cérémonie de remise des prix se déroulera le 17 septembre prochain, au centre culturel Lugano Arte e Cultura, en présence du conseiller fédéral Alain Berset. Quatorze autres musiciennes et musiciens recevront également une récompense.

Originaire de Münchenbuchsee (BE), où il est né en 1960, Stephan Eicher a fait ses débuts dans la musique grâce à son père. Lors de ses études à la F+F Schule für Kunst und Design de Zurich, il apprend les techniques d’enregistrement et de composition qu’il utilisera à la fin des années septante dans sa première expérience musicale au sein du groupe electropunk Noise Boys. S’ensuit une collaboration de deux ans avec son frère Martin et le groupe Grauzone, avec lesquels il surfe sur le succès de la Nouvelle Vague allemande. En 1981, le titre «Eisbär» catapulte Stephan Eicher et son groupe sous les feux de la rampe dans tout l’espace germanophone.

Plus de 40 ans de carrière

L’album «Les Chansons bleues» marque le début de son succès en France et constitue les prémisses d’une carrière solo unique en son genre. Dès lors, sa voix inimitable et ses chansons en français, anglais, allemand, italien et dialecte bernois n’ont cessé d’attirer un large public, en Suisse comme à l’étranger. De la vision de son pays natal, la Suisse, comme un lieu de mémoire et de nostalgie (p. ex. dans l’album «Engelberg»), à l’exploration de ses racines yéniches dans le film documentaire «Yéniche Sounds» en 2017, en passant par la mise en musique des textes des écrivains Philippe Djian et Martin Suter, les œuvres de Stephan Eicher sont comme des flots de pensées révélatrices de son monde intérieur. Au cours de sa carrière, l’artiste a réalisé une vingtaine d’albums, dont le dernier, «Homeless Songs», est paru en 2019. En 2021, il présente son nouveau projet «Le radeau des inutiles».

L’engagement en faveur des nouvelles générations de musiciens suisses a marqué toute la vie de Stephan Eicher, qui a fêté en 2020 ses 40 ans de carrière. Pour Laurence Desarzens, présidente du Jury fédéral de musique «la musique suisse est multiforme, chatoyante. Elle se transforme, déroute et s’impose sur la scène mondiale, avec évidence et discrétion. Les Prix suisses de musique prennent le temps d’aller au-delà des évidences et des modes. Ils entendent, écoutent, découvrent. Ils récompensent celles et ceux qui cherchent, s’investissent et prennent des risques».

(Communiqué de presse / LeMatin.ch)

Votre opinion