Football: Stéphane Henchoz n'est plus l'entraîneur du FC Sion

Publié

FootballStéphane Henchoz n'est plus l'entraîneur du FC Sion

L'entraîneur fribourgeois a présenté sa démission au président du FC Sion au lendemain de la défaite des Valaisans à Saint-Gall (3-0).

par
Sport-Center
1 / 26
Le Fribourgeois Stéphane Henchoz, qui vient de sauver Xamax de la relégation grâce au miracle d'Aarau, a tapé dans l'oeil de Constantin. Il est annoncé pour une saison avec option le 26 mai 2019. Après un bon début (7 matches-16 points), son équipe baisse de rythme (6 matches-1 point). Henchoz se fait coller un «super-adjoint» en la personne de Christian Zermatten, mais il présente sa démission le dimanche 3 novembre, au lendemain d'une défaite à Saint-Gall.

Le Fribourgeois Stéphane Henchoz, qui vient de sauver Xamax de la relégation grâce au miracle d'Aarau, a tapé dans l'oeil de Constantin. Il est annoncé pour une saison avec option le 26 mai 2019. Après un bon début (7 matches-16 points), son équipe baisse de rythme (6 matches-1 point). Henchoz se fait coller un «super-adjoint» en la personne de Christian Zermatten, mais il présente sa démission le dimanche 3 novembre, au lendemain d'une défaite à Saint-Gall.

Keystone
Christian Zermatten dirige le FC Sion pour les quatre derniers matches de la saison 2018/2019. Sion termine au 8e rang, avec six points d'avance sur le barragiste NE Xamax.

Christian Zermatten dirige le FC Sion pour les quatre derniers matches de la saison 2018/2019. Sion termine au 8e rang, avec six points d'avance sur le barragiste NE Xamax.

Keystone
Murat Yakin est annoncé par Christian Constantin le lundi 17 septembre 2018. Il signe un contrat qui porte jusqu'à la fin de la saison 2017/18 et dirige son premier entraînement le mardi 18 septembre. Après avoir vu son contrat prolongé de deux ans en janvier 19, Yakin est renvoyé le 7 mai par le président sédunois, au motif de manquements répétés aux côtés de l'équipe (en déplacement notamment) et au surlendemain d'une casquette (0-4) encaissée à domicile contre Young Boys.

Murat Yakin est annoncé par Christian Constantin le lundi 17 septembre 2018. Il signe un contrat qui porte jusqu'à la fin de la saison 2017/18 et dirige son premier entraînement le mardi 18 septembre. Après avoir vu son contrat prolongé de deux ans en janvier 19, Yakin est renvoyé le 7 mai par le président sédunois, au motif de manquements répétés aux côtés de l'équipe (en déplacement notamment) et au surlendemain d'une casquette (0-4) encaissée à domicile contre Young Boys.

Keystone

Stéphane Henchoz (45 ans) n'est plus l'entraîneur du FC Sion. Le Fribourgeois a présenté sa démission au président Christian Constantin dimanche matin, au lendemain de la cuisante défaite essuyée par le club valaisan de Super League à Saint-Gall (3-0). Stéphane Henchoz a décidé de «s'en aller avec effet immédiat et de renoncer à son contrat en cours, ceci en raison des bonnes relations qu'il entretient avec le club valaisan et son président», selon le communiqué publié par le club valaisan sur son site internet.

«Je souhaite une bonne continuation au FC Sion et j'espère que cette décision réveillera les joueurs, a déclaré Henchoz. Je souhaite qu'elle fasse prendre conscience aux joueurs professionnels de la chance qu'ils ont d'exercer le métier de footballeur et de défendre les couleurs valaisannes.»

Au Kybunpark, où le jeu présenté par les footballeurs du Vieux-Pays a été insipide et dénué d'idées, l'équipe sédunoise a aligné un sixième match de championnat sans victoire. Depuis le 25 septembre, elle s'est inclinée contre Saint-Gall (à deux reprises), Young Boys, Lugano et Lucerne, et a obtenu un verdict nul au terme d'un duel pas folichon contre Servette. Lors de cette séquence, elle a inscrit six buts et en a accordé quatorze.

Après la rencontre face au SFC, le président Christian Constantin avait nommé Christian Zermatten au poste de «super-adjoint» de Stéphane Henchoz, dont l'intronisation à la tête du FC Sion avait été annoncée le 26 mai dernier sur le plateau de la chaîne de télévision «Canal 9».

«Stéphane espère que sa démission réveille les joueurs»

A Saint-Gall, où le président a assisté à la déroute de son équipe depuis le banc, l'ajout de Zermatten au staff technique n'a pas suffi à insuffler une nouvelle énergie au club, qui pointe aujourd'hui à la cinquième place du classement (13 matches, 17 points), avec une marge de sept unités sur le barragiste luganais qui sera en action ce dimanche à Lucerne (16h).

«J'ai eu une discussion avec Stéphane dimanche matin et il m'a communiqué sa décision, a indiqué Constantin sur le site officiel de son club. Il m'a dit ne plus être en mesure de répondre aux attentes du club et qu'il espérait que sa démission réveille les joueurs. Comme il l'a dit, nous nous séparons en bons termes. Maintenant, on doit respecter sa décision et aller de l'avant.»

La succession de Stéphane Henchoz devrait être confiée à titre intérimaire à Christian Zermatten, habitué à officier en tant que pompier sur le banc valaisan. Il est prévu que le désormais «ex-super-adjoint» enfile le costume du chef au Letzigrund, contre Zurich, le dimanche 10 novembre. «En attendant de réorganiser le staff, nous allons opter pour une solution interne, confirme Constantin. Pour la suite, toutes les options sont ouvertes.»

Henchoz est le deuxième entraîneur de Super League à faire ses valises depuis le début de la saison 2019-2020. Le 28 octobre, la direction du FC Lugano avait montré la porte au Vaudois Fabio Celestini.

Sport-Center

Ton opinion