Basketball – Stephen Curry se rapproche un peu plus de Ray Allen
Publié

BasketballStephen Curry se rapproche un peu plus de Ray Allen

Le meneur de Golden State a beaucoup tenté derrière l’arc contre Portland (6/17 au tir). Il lui manque dix réussites pour dépasser la légende Ray Allen.

Stephen Curry prend sa chance, ici devant Nassir Little (à droite).

Stephen Curry prend sa chance, ici devant Nassir Little (à droite).

Kyle Terada-USA TODAY Sports

Stephen Curry, en marquant 22 points, mercredi, lors de la victoire des Golden State Warriors sur les Portland Trail Blazers (104-94), en NBA, n’est plus qu’à neuf unités du record de paniers à trois points en NBA, toujours détenu par le grand Ray Allen.

Le triple champion NBA et double MVP (2015 et 2016) a réussi six de ses 17 tentatives à trois points, après avoir raté les quatre premières, portant son total à 2964. Il est donc désormais tout près de dépasser les 2973 tirs engrangés par l’ancien shooteur de Boston, Seattle et Milwaukee entre 1996 et 2014.

Blazers diminués

Un exploit que Stephen Curry pourrait bien réaliser samedi, lors du déplacement des Warriors à Philadelphie, où joue son petit frère, Seth. «C’est incroyable, a déclaré Draymond Green. Quant à moi, j’essaie juste de lui faire des passes, de lui donner autant de tentatives de tir que possible», a-t-il ajouté.

«C’est bien d’être dans cette position, où nous gagnons encore des matches même si nous ne jouons pas de notre mieux», a déclaré le coach des Warriors, Steve Kerr, dont l’équipe devance Phoenix en tête de la Conférence Ouest. Les Blazers étaient privés sur blessures de Damian Lillard et CJ McCollum.

Harden, trop seul

Les Rockets ont eux remporté leur septième victoire d’affilée en dominant Brooklyn (114-104). La franchise de Houston, qui pointait il y a peu à la dernière place de la Conférence Ouest, étonne, même si mercredi, les Nets, leaders de la Conférence Est, avaient laissé au repos Kevin Durant et LaMarcus Aldridge.

Restait sur le parquet James Harden, transféré en janvier de Houston vers les Nets, qui a marqué 25 points face à son ancienne franchise, mais cela n’a pas suffi. «C’est frustrant, a déclaré Harden, quand vous êtes privés de tant de coéquipiers et que vous essayez de compenser comme vous pouvez».

À Miami, le Heat, pénalisé pourtant par l’absence sur blessures de Bam Adebayo et Jimmy Butler, a infligé à Milwaukee une défaite (113-104) dont les Bucks, troisièmes à l’Est, se souviendront. C’est Caleb Martin, avec 28 points, qui a été le meilleur scoreur côté Heat.

Kuzma, le sauveur

À Cleveland, les Chicago Bulls, deuxièmes à l’Est, ont eux aussi souffert, largement battus par les Cavaliers de Darius Garland (24 points), bien secondé par le rookie Evan Mobley (16 pts, 9 rebonds). Plus tôt dans la journée, les Bulls avaient enregistré leur quatrième cas de Covid-19, après le test positif de Matt Thomas.

Enfin, le héros de la soirée a été Kyle Kuzma qui a libéré les Wizards à 0.6 seconde de la fin de la prolongation en marquant un panier à trois points, permettant à la franchise de la capitale fédérale de battre les Detroit Pistons (119-116), bons derniers à l’Est et dont c’est la 10e défaite consécutive.

(AFP)

Votre opinion