Football – Stojilkovic: «On a certes perdu mais on n’était pas nul»
Publié

FootballStojilkovic: «On a certes perdu mais on n’était pas nul»

Malgré la défaite du FC Sion contre GC (1-3), l’attaquant de Tourbillon préférait positiver plutôt que s’alarmer. Christian Constantin, lui, s’est éclipsé avant la fin…

par
Nicolas Jacquier
Filip Stojilkovic fait face au portier de GC, Andre Moreira.

Filip Stojilkovic fait face au portier de GC, Andre Moreira.

Urs Lindt/freshfocus

Un public qui répond présent (plus de 7000 spectateurs), l’opportunité d’enchaîner avec un deuxième succès d’affilée après celui obtenu à Genève contre Servette, l’occasion surtout de prendre ses distances avec la barre, Sion avait tout en main et au bout des pieds pour regarder vers le haut. Or, conséquence de son nouveau coup d’arrêt subi à domicile, il regarde toujours vers le bas ce dimanche soir.

Sa défaite contre Grasshopper en est une qui fait mal. Car encaissé à Tourbillon, devant des fans ne demandant pourtant qu'à s'enflammer. Et parce que cela représente aussi un échec pour Paolo Tramezzani, dont le retour, pour l'instant, ne se passe pas comme prévu.

Une semaine après avoir fait parler son froid réalisme à la Praille, Sion a cette fois payé au prix fort son manque d’efficacité. Il a aussi été puni pour ses largesses défensives qui devaient permettre à GC d’atteindre la pause avec deux longueurs d’avance (buts de Kawabe et Sène).

«Si l’on ne parvient pas à finir nos actions, cela devient difficile de gagner un match.» À l’heure de l’interview, Nathanaël Saintini songeait à l’occasion manquée de Stojilkovic (14e) ainsi qu’à d’autres rares opportunités. La vérité impose de dire que le jeune défenseur français a lui-même manqué de détermination, à l’instar de toute l’arrière-garde valaisanne. Résultat: GC a trop aisément pu transformer la moitié de ses tirs cadrés (3 sur 6).

«On n’est pas dernier. Je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas confiance en nous...»

Nathanaël Saintini, défenseur du FC Sion

Conscient des manquements défensifs, le N°39 refuse pourtant de dramatiser. «On n’est pas dernier, reprend Saintini. On ne va pas commencer à regarder le classement mais au contraire, continuer à travailler. Je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas confiance en nous…»

Si Grgic a réussi le penalty de la réduction du score (47e), il en a aussi manqué un (75e, arrêt de Moreira) qui aurait pu valoir à Sion le point de la réaction affichée en seconde mi-temps. «Dans l’ensemble, reconnaissait toutefois Ndoye, on n’était pas au top. On a manqué d’agressivité en première période.»

En dépit de la défaite, Stojilkovic préférait retenir le positif, cet état d’esprit en partie retrouvé. «On a certes perdu mais on n’était pas nul, devait-il convenir. L’équipe se trouve sur la bonne voie.»

Cela n’était visiblement pas l’avis de Christian Constantin, un président qui a quitté sa place avant le dernier quart d’heure. Conscient d’en avoir trop vu. Ou plus vraisemblablement pas assez…

Votre opinion