Santé: Stromae souffre encore de crises d'angoisses

Actualisé

SantéStromae souffre encore de crises d'angoisses

Voilà deux ans que l'artiste subit les effets secondaires du Lariam, un traitement antipaludique.

par
Cover Media
1 / 27
Stromae et Coralie Barbier sont devenus parents d'un petit garçon.

Stromae et Coralie Barbier sont devenus parents d'un petit garçon.

AFP PHOTO / Patrick KOVARIK / RESTRICTED TO EDITOR
«La créativité est toujours là», dit Stromae le dimanche 8 avril 2018, après une longue absence.

«La créativité est toujours là», dit Stromae le dimanche 8 avril 2018, après une longue absence.

dr
Stromae revient à la musique avec le morceau «Défiler» le 27 avril 2018, cinq ans après la sortie de son album «Racine carrée».

Stromae revient à la musique avec le morceau «Défiler» le 27 avril 2018, cinq ans après la sortie de son album «Racine carrée».

dr

Voilà deux ans que Stromae souffre de crises d'angoisses. Une conséquence du Lariam, son traitement antipaludique, pris au printemps 2015. On se rappelle que l'artiste avait dû interrompre sa tournée mondiale et être rapatrié d'urgence en Europe à cause des effets secondaire de ce médicament.

L'auteur-compositeur-interprète est revenu sur cet événement dans une interview accordée au magazine Marianne.

«Après 150 dates, j'étais à plat. Je n'ai pas supporté mon traitement. Ça m'a filé des hallucinations. J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique. J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même.»

«Un avant et un après Lariam»

Connu pour causer des troubles neurologiques ou psychiatriques, le médicament reste pourtant souvent prescrit lorsqu'on doit se rendre dans une zone ayant un fort risque de paludisme.

Pour Stromae, il y a carrément eu «un avant et un après Lariam», dont les effets continuent à se faire sentir. «Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse. Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital. J'ai peu de regrets dans ma vie, mais, si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferais sans hésiter», a-t-il confié.

Ton opinion