France: Suicide de l'homme qui a tué un policier dans le Var
Publié

FranceSuicide de l'homme qui a tué un policier dans le Var

L'homme était traqué depuis lundi soir par les gendarmes. Repéré, il a fait feu sur les forces de l'ordre, avant de se tirer une balle dans la tête.

Une femme dépose des fleurs en mémoire du policier, décédé mardi des suites de ses blessures.

Une femme dépose des fleurs en mémoire du policier, décédé mardi des suites de ses blessures.

AFP

L'homme de 65 ans, recherché par les gendarmes près de Cavalaire-sur-Mer, dans le département du Var (sud de la France), pour avoir mortellement blessé un policier municipal lundi soir, s'est suicidé mardi soir d'une balle dans la tête, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Draguignan, Ivan Auriel.

«L'homme a été repéré par une patrouille un peu après 18h. Il a fait feu à deux reprises vers les gendarmes avant de se tirer une balle dans la tête», a expliqué Ivan Auriel devant la presse. Il n'y a pas eu de blessé parmi les forces de l'ordre, qui n'ont pas fait feu, a-t-il précisé.

Toute la journée, une chasse à l'homme avait été menée autour de Cavalaire-sur-Mer pour localiser ce sexagénaire lourdement armé. Il avait pris la fuite en quad lundi, après avoir blessé par balles deux policiers municipaux, dont l'un est décédé mardi. Le dispositif de recherches mis en place était fort d'une centaine d'hommes Des chiens et un hélicoptère avaient aussi été mobilisés.

Lundi soir, les gendarmes avaient été appelés pour un différend au domicile d'un couple. Apprenant que l'homme était «dangereux» et connu pour des conflits avec ses voisins, ils avaient mis en place un dispositif autour du logement en attendant l'intervention du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie.

Une patrouille de trois policiers municipaux, dans le cadre du dispositif, se trouvaient à environ 400 m de l'habitation en question, «en retrait» des gendarmes, avait expliqué le procureur. Equipé «d'armes lourdes», l'homme était parvenu à prendre la fuite sur un quad de type buggy, et «sans sommation», il avait tiré sur les policiers municipaux au moment d'arriver à leur niveau, selon Ivan Auriel.

Deux d'entre avaient été touchés: l'un légèrement aux jambes, et le deuxième, grièvement, à l'abdomen. Ce dernier est décédé vers 8h mardi.

Le tireur avait poursuivi sa fuite en quad, dans des collines avoisinantes. D'après les gendarmes, il se serait arrêté chez des gens pour leur demander de l'essence et passer un coup de téléphone. La personne qu'il a appelée a aussitôt prévenu les gendarmes, précisant qu'elle lui avait demandé de se rendre. «Non, je ne me rendrai pas et je ne me laisserai pas faire», aurait répondu le fuyard.

Originaire de Marseille, l'homme détenait des armes de manière illégale, son permis de chasse lui ayant été retiré après une condamnation en 2010 à 24 mois de prison, dont 23 avec sursis-mise à l'épreuve, pour violences avec arme, a précisé Ivan Auriel.

(AFP)

Votre opinion