Qatar 2022: Suisse-Cameroun: les pronostics de plusieurs personnalités

Publié

Qatar 2022Suisse-Cameroun: les pronostics de plusieurs personnalités

Sur le coup de 13h locales, 11h chez nous, l’équipe nationale sera ce jeudi à l’épreuve du Cameroun pour son entrée en lice dans le Mondial. Lematin.ch a demandé à plusieurs acteurs de se mouiller.

par
Nicolas Jacquier
Pour Haris Seferovic et les autres joueurs de l’équipe de Suisse, ici à l’entraînement le 21 novembre à Doha, le moment est venu de gonfler les pectoraux. 

Pour Haris Seferovic et les autres joueurs de l’équipe de Suisse, ici à l’entraînement le 21 novembre à Doha, le moment est venu de gonfler les pectoraux. 

AFP

Christophe Bonvin, ancien international

«Je suis devenu un épicurien du foot»

Christophe Bonvin a pris du recul avec les pelouses, mais il organise des événements en marge de la Coupe du monde.

Christophe Bonvin a pris du recul avec les pelouses, mais il organise des événements en marge de la Coupe du monde.

Photo: Sabine Papilloud/LMS

«Je me suis éloigné du foot, je regarde les matches comme ma femme. Si c’est bonnard, je continue. Sinon, j’arrête. Ce que je cherche, ce sont les émotions du jeu. J’ai un vrai regard de supporter. Tactiquement, je suis largué. Je suis devenu un épicurien du foot. J’organise des événements en petits groupes, avec repas et dégustations de vins, avec la présence d’un consultant. Je trouve que cette Suisse-là a tout pour aller loin. Elle a le droit de revendiquer un nouveau statut, qui n’était pas le nôtre à l’époque. On a hérité d’un groupe pas facile mais la Suisse de 2022 a les moyens de s’en extirper.»

Son pronostic: «Mais on va gagner. Le score? Tous les scores me vont!»

Didier Fischer, président du Servette FC

«Je me méfie terriblement du Cameroun»

S’il attend beaucoup de l’équipe de Suisse, Didier Fischer demeure prudent.

S’il attend beaucoup de l’équipe de Suisse, Didier Fischer demeure prudent.

freshfocus

«Ça ne va pas être simple, je me méfie terriblement de ce Cameroun. Pour tout dire, je demande à voir. Il faudra une sublimation d’un système de jeu qui ne me semble pas encore trouvé. Je serais le premier ravi si la Suisse effectuait un joli parcours, cela valoriserait notre championnat et rejaillirait sur l’ensemble du football helvétique. J’ai suivi attentivement les premiers matches de cette Coupe du monde afin de voir si quelque chose changeait vraiment. D’une manière générale, tout se ressemble beaucoup. La différence, c’est souvent l’envie.»

Pronostic: «1-0 pour la Suisse, ça ne va pas être plus mais cela suffira.»

Gérard Castella, responsable de la formation à YB

«On ne va pas se balader, croyez-moi»

Gérard Castella s’attend à une opposition musclée.

Gérard Castella s’attend à une opposition musclée.

Andy Mueller/freshfocus

«Une Coupe du monde, c’est être en forme au bon moment, le jour J. Ce jour est arrivé… La Suisse devra faire un très bon match, en étant solide et intelligent, pour passer l’obstacle. Il ne faudra pas avoir peur d’aller dans les duels, leur marcher dessus s’il faut. Les Camerounais sont très costauds physiquement mais ils ont des lacunes tactiques, peut-être défensives aussi. Si on les laisse jouer, ils peuvent devenir euphoriques. On ne va pas se balader, croyez-moi. Mais si tu n’es pas sérieux dans l’approche d’un match comme celui-ci, tu as vite des problèmes. D’autant que derrière, il y a le Brésil… Au Cameroun, il y a la pression du peuple et de la rue, que l’on ne connaît pas chez nous. Quand l’on perd, en Suisse, il y a des critiques, on tique un peu mais cela s’arrête là. Avec cette génération-là, la Suisse est arrivée au summum de son potentiel, cela doit se voir…»

Son pronostic: «Je vois assez une courte victoire de la Suisse, disons 2-1.»

Gabet Chapuisat, consultant Blue Sport

«On aura besoin que Shaqiri fasse quelques trucs»

Gabet Chapuisat se dit moyennement optimiste avant l’entrée en lice des Suisses.

Gabet Chapuisat se dit moyennement optimiste avant l’entrée en lice des Suisses.

PHOTOS: PATRICK MARTIN/24HEURES.

«Ce premier match s’annonce déjà capital. En le perdant, la Suisse risquerait fort d’être éliminée. On a entendu les joueurs, le staff et les dirigeants helvétiques annoncer de grandes ambitions. Il faudra se montrer à la hauteur. Je crains que l’on ne sous-estime le Cameroun. Ce n’est peut-être pas l’équipe qui joue le mieux au foot mais ses joueurs nous sont supérieurs athlétiquement. Il faudra faire sauter le verrou en étant audacieux. Je m’attends néanmoins à un match engagé et fermé. On aura besoin d’un bon Embolo et que Shaqiri nous fassent quelques trucs.»

Son pronostic: «Je miserai sur un nul 1-1, tout en espérant me tromper.»

Ton opinion