Portugal-Suisse: les «pronos» de personnalités romandes

Publié

Qatar 2022Portugal-Suisse: les «pronos» de personnalités romandes

Avant le choc de ce mardi à 20h, lematin.ch a interrogé plusieurs personnalités romandes liées au monde du sport. Découvrez leurs pronostics. 

Qui du milieu portugais Bruno Fernandes (à g.) ou du Suisse granit Xhaka ira en quart de finale de la Coupe du monde 2022?

Qui du milieu portugais Bruno Fernandes (à g.) ou du Suisse granit Xhaka ira en quart de finale de la Coupe du monde 2022?

AFP

André Ribeiro, footballeur (ex-Saint-Gall et GC): 
        «J’ai des amis dans les deux sélections»

Andre Ribeiro.

Andre Ribeiro.

Martin Meienberger/freshfocus

«Pour moi qui suis binational, c’est forcément un rendez-vous spécial. Ce qui arrive est ce que l’on aurait souhaité éviter. J’aurais préféré que l’on se retrouve en finale! J’ai des amis dans les deux sélections. Ronaldo est très critiqué mais il n’en reste pas moins un leader incontestable à mes yeux. Quand le Portugal joue, cela fait taire nos divisions, les rivalités s’estompent. Je serais content si le Portugal passe en quart mais je ne serais pas déçu si c’est la Suisse qui continue…»

Mon pronostic: «2-1 pour le Portugal. Mais victoire suisse si on allait aux tirs au but.»

Claude Ryf, ancien international helvétique:
«Le football latin nous convient moins bien»

Bildde Ryf.

Bildde Ryf.

imago sportfotodienst

«Ce sera forcément un match compliqué. J’aurais préféré l’Angleterre… Même si la Suisse a déjà battu le Portugal et l’Espagne, je pense que le football latin nous convient moins bien. Je me méfie toujours un peu de ces Ibères. La Suisse n’est certes pas favori mais le Portugal ne l’est pas non plus. Ronaldo reste un cas pour le Portugal, moins pour nous. Faudrait-il se réjouir s’il n’était pas sur le terrain au coup d’envoi? Cela prouverait le réservoir dont dispose notre adversaire. CR7 demeure malgré tout un joueur de classe mondiale.»

Mon pronostic: «Ça sent les prolongations. Et un but d’Okafor à la 115e minute…»

Jacky Delapierre, directeur exécutif d’Athletissima
«La Suisse a plus faim que le Portugal»

Jacky Delapierre.

Jacky Delapierre.

imago images/Pacific Press Agency

«Je ne trouve pas que le Portugal a montré un jeu chatoyant. Les Lusitaniens misent tout sur Ronaldo. Tout tourne autour de lui. Le fond de jeu de la Suisse est meilleur. Sur la durée, cela devrait payer. Même si on prend le premier goal, cela ne sera pas rédhibitoire. Je pense que la force mentale des Suisses est bonne en ce moment. Il va falloir jouer serré derrière. Pour ne pas laisser trop d’espaces à Ronaldo. Il faudra évoluer avec nos certitudes et nos qualités. On a la chance de compter Shaqiri et Xhaka dans nos rangs. Notre assise est meilleure. La Suisse a plus faim que le Portugal.»

Mon pronostic: «2-1 pour la Suisse»

Andrea Binotto, ex-entraîneur de Xamax et du SLO
«La défense suisse ne tiendra pas le choc»

Andrea Binotto.

Andrea Binotto.

imago images/Geisser

«Je trouve la Suisse vue au Qatar intéressante mais avec aussi quelques points faibles qui pourraient lui coûter cher contre le Portugal. Notamment au sein d’une défense dont je doute qu’elle ait la capacité de tenir le choc contre l’armada offensive dont dispose le coach portugais. En revanche, les Suisses peuvent s’appuyer sur leur remarquable force collective et sur l’enthousiasme qu’a généré la qualification obtenue contre les Serbes pour espérer déjouer les pronostics. Un peu comme elle l’avait récemment fait à l’Euro face à la France.»

Mon pronostic: «Victoire étriquée du Portugal (2-1). Peut-être même après prolongations.»

Sarah Atcho, athlète
«J’ai plus confiance que par le passé»

Sarah Atcho. 

Sarah Atcho. 

imago images/Beautiful Sports

«J’ai évidemment suivi tous les matches de la Suisse jusqu’à présent. Je me sens nettement plus à l’aise que par le passé. Cette équipe semble avoir acquis une expérience rassurante. Et quand je la regarde jouer, j’ai nettement plus confiance qu’auparavant. C’est un peu la Coupe du monde des surprises, alors pourquoi la Suisse n’en créerait-elle pas une? Je pense que, potentiellement, elle a les moyens de le faire contre le Portugal. Elle a montré depuis le début du tournoi qu’elle avait des capacités, elle est capable de continuer à le prouver.»

Mon pronostic: «Allez, 2-1 pour la Suisse. Mais ne me demandez pas les noms des buteurs!»

Philippe Leuba, ex-arbitre FIFA et ancien conseiller d’Etat vaudois
«En face, des joueurs d’exception»

Philippe Leuba.

Philippe Leuba.

freshfocus

«Le bloc défensif autour de Sommer est très fort, très bien organisé, tactiquement habile. Le mental est aussi une grande qualité de cette équipe de Suisse. On l’a vu contre la Serbie, lorsqu’elle était menée et potentiellement éliminée. Il faudra être capables de conserver cette rigueur défensive, tout en améliorant la capacité de se projeter en avant. Il faudra davantage de percussion, de vitesse de jeu que face au Brésil. Attention au Portugal qui compte des joueurs d’exception. Comme Joao Cancelo, Bernardo Silva et Cristiano Ronaldo qui sont peut-être les meilleurs au monde à leur poste. Si on arrive en force de projection, on aura notre chance. Mais ça va être très dur.»

Mon pronostic: «2-1 pour la Suisse»

(Sport-Center)

Ton opinion