Publié

CoronavirusSuisse Tourisme anticipe une saison d’hiver difficile

Le nombre de nuitées d’hôtel diminuera de 31% cet hiver par rapport à l’année passée, selon l’organisation en charge de la promotion du tourisme helvétique. Les mesures de confinement expliquent notamment cette forte baisse.

Le nombre de réservations a chuté de 19% sur un an dans les régions de montagne et les réservations des vacances sportives hivernales ont baissé de 28%.

Le nombre de réservations a chuté de 19% sur un an dans les régions de montagne et les réservations des vacances sportives hivernales ont baissé de 28%.

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les nuitées d’hôtel devraient dégringoler de 31% cet hiver, selon l’organisation Suisse Tourisme (ST). La deuxième vague de contaminations au coronavirus qui a ébranlé l’Europe depuis l’automne freine la clientèle internationale vers les stations de ski helvétiques, tandis que la proportion des touristes suisses augmente.

«Passez vos vacances dans notre pays (...)!», s’est exclamé le conseiller fédéral Guy Parmelin, interrogé par Suisse Tourisme.

L’organisation marketing, chargée par la Confédération de la promotion du tourisme helvétique, estime que les nuitées d’hôtel chuteront de 31% cet hiver 2020/21, d’après les derniers chiffres du Centre de recherches conjoncturelles (KOF). Selon l’institut, cela correspondrait à «la moitié (ndlr: des nuitées) par rapport au niveau d’avant la crise».

Affecté par les mesures de confinement prises dans plusieurs pays et par la réduction du tourisme mondial, le secteur hôtelier suisse dévoile des chiffres affolants. Le nombre de réservations a chuté de 19% sur un an dans les régions de montagne. Les réservations des vacances sportives hivernales ont elles baissé de 28% par rapport à l’année dernière.

Hausse de touristes suisses

D’après Suisse Tourisme, ce sont surtout les touristes d’Outre-mer (-86% sur un an) qui vont le plus manquer à l’appel au sein des établissements hôteliers helvétiques cette année, suivis des touristes européens (-49%).

La fréquentation des touristes suisses, eux, devraient progresser légèrement de 9% par rapport à un hiver normal, tel que celui de 2018/2019.

Ces derniers représenteront 69% des nuitées de cet hiver, alors que cette part tombait à seulement 45% en 2018 et en 2019. L’institution estime que cette part devrait retomber à 51% d’ici à 2023.

Plan de protection

Gérants de remontées mécaniques, directeurs d’associations de sports des neiges, restaurateurs, tous les corps de métier du tourisme suisse se sont donnés rendez-vous lundi pour exposer leurs nouvelles mesures sanitaires et rassurer les touristes. «Quoi de mieux que le ski en plein air en cette période?», a demandé Davide Codoni, président de l’association Swiss Snowsports.

Sous le label «Clean & Safe», plus de 4000 entreprises assurent à leurs clients un plan de protection contre la propagation du Covid-19. A base d’hygiène, de masques et de distanciation sociale, elles veulent endiguer leur appréhension à rejoindre des lieux publics et fréquentés.

Pour les soutenir, Suisse Tourisme a vu les choses en grand, en menant une campagne digitale en plusieurs langues dans tous les pays d’où il serait possible de partir vers les stations helvétiques. Six millions de personnes auraient déjà été touchés par cette campagne.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!