28.02.2016 à 12:04

TourismeSuisse Tourisme veut séduire les visiteurs chinois

Le tourisme de montagne a un bel avenir, mais vit en ce moment des temps difficiles, a reconnu le directeur de Suisse Tourisme Jürg Schmid.

L'Engelberg-Titlis en Suisse centrale profite de sa proximité avec l'aéroport de Zurich.

L'Engelberg-Titlis en Suisse centrale profite de sa proximité avec l'aéroport de Zurich.

Keystone

Suisse Tourisme veut sauver la saison d'hiver «grâce à un bon sprint final».Une campagne publicitaire, dont les premiers effets se font déjà ressentir, veut notamment attirer les amateurs de sports d'hiver chinois en Suisse.

«Décembre et janvier ont été deux mauvais mois pour les stations de ski et les chemins de fer de montagne en Suisse», a déclaré le directeur de Suisse Tourisme Jürg Schmid dans une interview accordée à la Zentralschweiz am Sonntag. Grâce à une période de Pâques arrivant tôt cette année, celui-ci espère toutefois un «bon sprint final».

«Les Chinois ne remplaceront pas les Européens»

Le tourisme de montagne a un bel avenir, mais vit en ce moment des temps difficiles, a poursuivi Jürg Schmid. «Quelques régions de montagne bénéficient toutefois de la folle croissance asiatique», à l'instar de l'Engelberg-Titlis en Suisse centrale, qui profite notamment de sa proximité avec l'aéroport de Zurich.

Mais 96% des autres stations alpines ne peuvent pas profiter de la croissance asiatique. Suisse Tourisme veut ainsi amener l'hiver helvétique sur les marchés chinois. Jürg Schmid se dit convaincu d'une croissance continue de visiteurs en provenance de l'Empire du Milieu en Suisse dans les prochaines années.

Une progression qui a déjà été constatée. «Les Chinois ne remplaceront pas les Européens, mais connaissent une jolie petite croissance», a constaté le directeur de Suisse Tourisme. Ce dernier ne table toutefois pas sur une invasion d'hôtes chinois, car dans le tourisme d'hiver, seul un tourisme individuel est visé.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!