Décisions du Conseil fédéral – «Lever maintenant l'obligation du certificat est prématuré»

Décisions du Conseil fédéral «Lever maintenant l'obligation du certificat est prématuré»

Le gouvernement se prononce sur la levée du certificat Covid. Il pourrait aussi en prolonger la durée de validité pour les personnes guéries.

par
Yannick Weber

Votre opinion

mercredi, 20.10.2021
16:58

Un résumé

Voici, en résumé, ce qui a été décidé et proposé. Les décisions ultérieures seront prises le 3 novembre.

Une décision a été prise:

  • Le Conseil fédéral a décidé de ne pas lever le certificat Covid pour l'instant. Il procédera à une nouvelle évaluation à la mi-novembre, mais rien ne changera d'ici là.

Trois propositions sont mises en consultation:

  • La validité du certificat Covid pour les personnes guéries passera de 6 à 12 mois. Pour les six derniers mois, il ne sera valable qu'en Suisse puisque l'UE conserve la règle des 6 mois.

  • Les personnes guéries mais qui n'avaient pas passé de test PCR pourront (à leurs frais) passer un test sérologique. S'il est positif, elles recevront un certificat valable 3 mois.

  • Les vaccins chinois sont ajoutés à ceux qui permettent d'obtenir un certificat suisse, afin de favoriser le retour des touristes.

16:57

C'est terminé

Il n'y a plus de question, et Alain Berset doit filer: il est attendu ce soir pour une rencontre à l'Université de Zurich.

Nous vous remercions d'avoir suivi cette conférence de presse en notre compagnie.

16:51

Géométrie variable

Pourquoi toujours comparer la Suisse aux Pays-Bas et à Israël? «Parce que, au moment où ils ont levé leurs mesures, ils avaient un taux de vaccination qui est le nôtre aujourd'hui. Nous comparer au Portugal ou au Danemark ne fonctionne pas: ils ont un taux qui est 20% supérieur au nôtre», explique Alain Berset.

16:43

Combien ça coûte?

Les tests sérologiques coûtent en moyenne 70 francs, dit Alain Berset. Un journaliste remarque que les Cantons, lors de la précédente consultation, proposaient d'utiliser la manne financière à disposition pour prendre en charge les tests sérologiques. «On poursuit la même politique qu'avec les tests de dépistage: ce n'est pas à la collectivité de les assumer», décline le ministre.

16:41

De quoi a-t-on parlé?

Le Conseil fédéral a analysé deux options: le retour à la situation de début septembre, avec des plexiglas partout, des distances entre les tables et des masques à l'envi. L'autre: au contraire, lever les mesures sans rétablir les contraintes précédentes. Ni l'une ni l'autre n'est retenue. «Pour le moment», dit Alain Berset.

16:39

Les tests sérologiques

Patrick Mathys de l'OFSP dit que les tests sérologiques doivent être réalisés en Suisse dans des labotatoires accrédités par Swissmedic. Les tests faits à l'étranger ne devraient pas être acceptés.

16:35

Sérologie des guéris

Les données actuelles permettent de dire que les personnes qui ont des anticorps consécutifs à une infection sont au bénéfice d'une protection, ce qui leur donne légitimement droit à un certificat, à l'instar des personnes vaccinées.

20min/Marco Zangger
16:34

L'exemple israélien

Alain Berset compare la Suisse à Israël. Là-bas, le taux de vaccination était plus ou moins le même que le notre quand le pays a levé toutes ses mesures. «Il y a eu une reprise très forte de l'épidémie», dit-il. Notre taux de vaccination est donc déterminant, pour rappeler la comparaison avec le Danemark.

16:31

Tradition helvétique

Alain Berset poursuit et passe à la langue germanique pour nos compatriotes alémaniques. «La Suisse est plus libérale que plusieurs de nos voisins», résume-t-il.

16:30

À l'étranger

Alain Berset invite à nouveau à la vaccination. Il cite le Danemark: les mesures ont toutes été levées. «Les cas repartent à la hausse, mais les hospitalisations non. Et ça, c'est parce que le taux de vaccination y est très élevé», dit-il.

16:28

Les touristes chinois sont de retour

Le Conseil fédéral veut aussi attirer les touristes. Ceux-ci peuvent obtenir un certificat suisse. La Confédération veut désormais permettre à tous ceux qui ont été vaccinés par Sinovac et Sinopharm (chinois) de pouvoir l'obtenir. Il ne sera valable qu'en Suisse, car l'UE ne reconnaît pas ces vaccins là.

Reto Oeschger/Tamedia AG
16:27

Les personnes guéries

Premiers bénéficiaires: les personnes qui ont guéri. Leur certificat doit désormais être valable 12 mois en Suisse (mais toujours uniquement 6 mois en Europe).

Les personnes qui peuvent prouver qu'elles ont été infectées (mais qui n'avaient pas été testées alors) via un test sérologique devraient pouvoir y accéder.

16:26

On passe aux propositions

Le Conseil fédéral ne parle pas de status quo: des modifications sont proposées et mises en consultation. Un «complément suisse au certificat» devrait être créé. On pourra ainsi adapter nos critères pour le certificat en Suisse selon nos propres souhaits, tout en conservant un certificat valable dans l'UE et aligné sur leurs critères à eux.

16:24

Quid ailleurs?

Le conseiller fédéral cite le cas des Pays-Bas, où l'obligation du certificat a été levée. «Cela a entraîné une hausse des cas», dit-il.

Prochain point de situation: mi-novembre, après les vacances et après quelques semaines d'automne.

16:24

Immunisation insuffisante

«Il y a encore trop de personnes qui ne sont pas immunisées. De plus, le taux de reproduction a dépassé 1 à nouveau dans plusieurs cantons. Tout ceci nous pousse à une certaine prudence», explique-t-il.

Le Conseil fédéral ne veut pas non plus revenir en arrière et rétablir les restrictions en termes de capacités des restaurants ou magasins, etc.

16:23

Presque status quo

L'option qui s'impose: maintenir le certificat pour l'instant, mais en faciliter l'accès pour certains.

«Lever maintenant l'obligation du certificat est prématuré parce que nous avons l'arrivée des semaines et mois les plus froids, nous avons une période de vacances et avons l'expérience de l'influence que cela a», dit-il, rappelant encore la contagiosité du variant Delta.

16:20

Situation stable

«Les cas ne baissent plus», constate Alain Berset, qui embraye sur la situation de l'épidémie en Suisse. La situation semble plutôt stable, malgré les quelques évolutions à la hausse ou à la baisse. Que donc faut-il faire? s'interroge le ministre.

16:19

Petit rappel

Une décision a été prise:

  • Le Conseil fédéral a décidé de ne pas lever le certificat Covid pour l'instant. Il procédera à une nouvelle évaluation à la mi-novembre, mais rien ne changera d'ici là.

Trois propositions sont mises en consultation:

  • La validité du certificat Covid pour les personnes guéries passera de 6 à 12 mois. Pour les six derniers mois, il ne sera valable qu'en Suisse puisque l'UE conserve la règle des 6 mois.

  • Les personnes guéries mais qui n'avaient pas passé de test PCR pourront (à leurs frais) passer un test sérologique. S'il est positif, elles recevront un certificat valable 3 mois.

  • Les vaccins chinois sont ajoutés à ceux qui permettent d'obtenir un certificat suisse, afin de favoriser le retour des touristes.

16:18

Le pourquoi du comment

Le retard est expliqué par un petit supplément ajouté à l'ordre du jour du gouvernement lors de sa séance. Les Sages ont débattu des questions relatives à l'approvisionnement en électricité, thème dont on a beaucoup parlé ces derniers jours alors que pointe le spectre des pénuries.

16:17

Aussi vite que possible

Alain Berset et le porte-parole du Conseil fédéral ont pris place. C'est parti.

537 commentaires