Football: Super et Challenge Leagues: le grand carrousel des coaches a commencé

Publié

FootballSuper et Challenge Leagues: le grand carrousel des coaches a commencé

Après Ludovic Magnin à Lausanne, Alex Frei s’est engagé avec le FC Bâle. D’autres clubs s’apprêtent à changer d’entraîneur cet été. Survol des bancs à repourvoir.

par
Nicolas Jacquier
Alex Frei, tombant en pleurs samedi soir dans les bras de Mike Keller, président du FC Winterthour, a été nommé ce lundi sur le banc du FC Bâle.

Alex Frei, tombant en pleurs samedi soir dans les bras de Mike Keller, président du FC Winterthour, a été nommé ce lundi sur le banc du FC Bâle.

Martin Meienberger/freshfocus

La fin du championnat a donné le coup d’envoi du grand carrousel des entraîneurs. Celui-ci a certes toujours existé et animé le mercato estival mais il promet cette fois de tourner plus rapidement qu’habituellement. Que ce soit en Super League ou en Challenge League, cela risque de bouger un peu partout.

Il y a les clubs qui ont déjà plus ou moins entériné le départ de leur coach - c’est le cas du FC Zurich, qui va devoir se résoudre à laisser filer André Breitenreiter, annoncé de retour en Bundesliga. Et il y a ceux où des changements de banc pourraient intervenir, l’annonce d’un départ pouvant provoquer un jeu de chaises musicales…

Au lendemain de l’incroyable dénouement du championnat, où en est-on et que sait-on vraiment? Survol des points chauds et des différents bancs qui pourraient chercher un nouvel occupant d’ici à la reprise.

FC Zurich: au Letzigrund, l’avenir s’écrira sans André Breitenreiter. Les époux Canepa n’ont pas réussi à retenir l’homme qui leur a offert le premier titre depuis 13 ans. Après avoir couronné Zurich champion, Breitenreiter, dont le succès est légitimement parvenu aux oreilles de plusieurs dirigeants en Bundesliga, rebondira dans son pays. Selon toute vraisemblance, l’Allemand devrait s’asseoir sur le banc d’Hoffenheim dans les prochains jours. Dans la liste des candidats au poste de coach du FCZ, Blick évoque le nom de Bruno Labbadia, qui aurait la préférence du président Canepa, manifestement séduit par le filon allemand.

FC Bâle: Comme on le pressentait, David Degen n’a pas confirmé Guillermo Abascal au poste d’entraîneur. À Saint-Jacques, la voie était dès lors libre pour le retour d’Alex Frei, qui vient de fêter la promotion avec le FC Winterthour, de retour sur la carte de l’élite du football suisse après une éclipse de plus de 30 ans. Frei, qui sera officiellement présenté ce mardi, a signé un bail de deux ans. Au bord du Rhin, l’ancien buteur de la Nati avait déjà entraîné les espoirs rhénans avant de partir au clash avec Bernhard Burgener. Pour lui succéder à la Schützenwiese, on parle de… Patrick Rahmen, ex-coach du FC Bâle, limogé en février 2022. La vie de coach demeure un éternel recommencement.

Young Boys: A Berne, la suite s’écrira-t-elle avec ou sans Matteo Vanetta? Durant les 11 matches qu’il a eu l’occasion de vivre ce printemps dans la peau de coach No 1, le successeur de David Wagner, nommé à titre intérimaire, n’a emmagasiné que 16 points (1,45 point de moyenne). Voilà qui ne plaide pas en sa faveur. Au Wankdorf, la rumeur, et pas seulement elle, évoque le nom de Raphaël Wicky pour une solution plus clinquante.

Saint-Gall: En dépit d’un bail longue durée courant jusqu’en… 2025, Peter Zeidler pourrait changer d’air selon plusieurs sources. Ainsi l’homme est-il annoncé du côté d’Augsburg. L’intéressé n’a pas souhaité commenter ce qu’il estime être de simples rumeurs…

Servette: Soutenu par ses dirigeants, Alain Geiger est prêt à rempiler pour une cinquième saison. L’absence de moyens pourrait cependant peut-être inciter le Valaisan à lorgner ailleurs, hors des frontières helvétiques. À la Praille, la possibilité d’un «divorce» reste néanmoins très faible malgré tout.

Sion: Promu champion de Suisse des renversements de situation «miraculeux», le club valaisan poursuivra-t-il avec Paolo Tramezzani? Sur un plan purement contractuel, oui, le technicien italien disposant encore d’une année de contrat. Sa philosophie de jeu et l’absence rédhibitoire de spectacle pourraient toutefois inciter son président à se poser la question. Au-delà des accolades d’un dimanche de sauvetage venu de nulle part…

Lausanne: le club vaudois tient déjà le successeur d’Alain Casanova. L’arrivée confirmée de Ludovic Magnin, présenté ce lundi en début d’après-midi, a mis fin à un faux suspense. Dans ce domaine-là, le relégué de la Tuilière arrive au moins en tête.

Stade-Lausanne-Ouchy: Les Stadistes cherchent le successeur de Meho Kodro pour entamer un nouveau cycle. Le club de Vidy a semble-t-il trouvé son bonheur dans la famille, avec le transfert programmé d’Anthony Braizat, quittant le banc de Nyon (autre club financé par Vartan Sirmakes), pour s’installer sur celui de la Pontaise. Un transfert qui n’a pas encore été officialisé.

Yverdon: On sait Uli Forte toujours lié contractuellement au club nord-vaudois. Mais le président Mario Di Pietrantonio ne s’opposera pas au départ de son coach si celui-ci recevait l’offre d’un club étranger ou de Super League. De Saint-Gall, que Forte a déjà entraîné, par hasard?

Le grand carrousel des coaches ne fait que commencer. Et d’autres pourraient s’y joindre au prochain tour.

Ton opinion