Football: Super League: YB victorieux, Lausanne aussi
Publié

FootballSuper League: YB victorieux, Lausanne aussi

Les Vaudois ont battu Lucerne lors de la 15e journée alors que les Bernois se sont imposés face au FC Zurich.

Young Boys conserve ainsi son avance de sept points sur le FC Bâle.

Young Boys conserve ainsi son avance de sept points sur le FC Bâle.

Keystone

Lausanne-Sport a remporté son premier match depuis l'annonce de son rachat par la société INEOS. Les Vaudois ont battu Lucerne 3-1 lors de la 15e journée de Super League, devenant ainsi des candidats à une place européenne.

Les Young Boys ont eux aussi gagné 2-1, face au FC Zurich, conservant ainsi leur avance de sept points sur le FC Bâle, qui avait balayé samedi le FC Sion (5-1).

Le LS n'a pas progressé au classement (6e), parce que Grasshopper a battu 2-0 Thoune (doublé d'Avdijaj) et s'est emparé du troisième rang du FCZ. L'écart qui sépare la formation de Fabio Celestini des Zurichois (et donc d'une place en Europa League) n'est plus que de trois longueurs. Une broutille au regard d'un début de saison inquiétant qui avait fait des Lausannois des candidats naturels à la relégation.

Les hommes décisifs ont été Samuele Campo, Gonzalo Zarate et Benjamin Kololli (penalty), buteurs aux 42e, 77e et 91e minutes. Une belle force de caractère puisque c'était le FC Lucerne qui avait ouvert le feu en premier, par Lucas (24e).

YB, comme le LS, s'est fait peur au Stade de Suisse. Sentant le souffle bâlois sur leur nuque, les Bernois ont également dû rétablir une situation compromise par l'ouverture du score adverse, signée contre son camp par Jean-Pierre Nsame à la 34e. Heureusement pour le leader, l'égalisation est tombée deux minutes plus tard, sur un penalty bêtement provoqué par Cdéric Brunner et transformé par Miralem Sulejmani.

La délivrance, après une forte et longue poussée, est venue de Roger Assalé, lequel avait déjà obtenu le penalty. Un beau cadeau pour le retour au jeu de Guillaume Hoarau, qui n'avait plus joué depuis le 10 septembre.

Touché au dos après un choc avec Victor Palsson, Steve von Bergen, le patron de la défense bernoise, a en revanche dû quitter la pelouse juste avant l'heure de jeu.

(ats)

Votre opinion