Football: Supporter historique interdit d’entrée à cause de son tambour
Publié

FootballSupporter historique interdit d’entrée à cause de son tambour

Alors qu’il suit l’Espagne depuis dix Coupes du monde, Manuel Cáceres Artesero a été interdit d’entrer dans les stades russes avec son tambour. En larmes, il a imploré l’aide des instances internationales et du président espagnol.

par
Sport Center
«Manolo el del Bombo» pourra finalement assister au huitième de finale de l'Espagne avec son tambour.

«Manolo el del Bombo» pourra finalement assister au huitième de finale de l'Espagne avec son tambour.

AFP

Peut-être connaissez-vous Clément d’Antibes. Ce supporter s’est rendu célèbre en assistant à tous les matches de l’équipe de France accompagné de son coq, prénommé Balthazar. Toutefois, l’UEFA avait refusé qu’il pénètre dans les stades français avec son animal pendant l’Euro 2016. Deux ans plus tard, Manuel Cáceres Artesero a vécu une désillusion similaire. À la seule différence que ce n’est pas un coq qui est en cause, cette fois. Cet Espagnol de 69 ans suit la Roja depuis dix Coupes du monde et possède un look reconnaissable entre mille, avec son chapeau noir, son maillot rouge et… son énorme tambour aux couleurs de l’Espagne. Lui et son objet sont tellement indissociables qu’il est affectueusement surnommé «Manolo el del Bombo» («Bombo» signifiant «tambour»). Naturellement, Manuel Cáceres Artesero pensait assister au Mondial 2018 sans encombre.

Seulement, la FIFA en a décidé autrement et lui a refusé l’accès aux enceintes russes. Une décision que l’intéressé a accueillie comme un drame. «On m’a dit que c’est à cause des normes de la FIFA. Je crois qu’ils veulent faire entrer un seul tambour par sélection», a-t-il d’abord indiqué, avant de fondre en larmes: «Quelqu’un de la FIFA, de la Fédération espagnole ou le président (Pedro Sánchez, ndlr), doit agir pour me laisser entrer au prochain match. Cela fait dix Mondiaux que je suis la sélection, c’est lamentable ce qui se passe.»

Son cri du cœur a été entendu: sous la pression des médias espagnols et de la RFEF, l’instance internationale a finalement accordé le droit à «Manolo el del Bombo» d’assister au huitième de finale contre la Russie avec son tambour. Tout est bien qui finit bien.

Votre opinion